Le dernier jardin, tome 1 : Ephémère de Lauren DeStefano

le dernier jardin tome 1 éphémère

Note : plume notationplume notationplume notationplume notation terplume notation bis

  • Auteur : Lauren DeStefano
  • Editeur : Castelmore Voir sur Amazon
  • Thèmes : Dystopie, Enlèvement, Polygamie
  • Résumé : L’humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies. Mais qui pouvait imaginer le prix à payer ? Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n’est plus qu’un souvenir. Au nom de la survie de l’espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames. Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n’a qu’une idée en tête : fuir. Qu’importe l’amour que lui portent son mari et ses soeurs épouses. Quand on n’a que quelques années à vivre, la liberté n’a pas de prix.

transition

  • Mon avis

Je suis plutôt partagée. J’ai bien aimé ce livre, je l’ai lu avec plaisir, j’ai adoré suivre Rhine et ses pensées sont loin d’être désagréables mais ce roman m’a dérangé de temps à autre de plusieurs façons différentes. Je n’ai pas compris comment l’humanité avait pu vaincre tous les cancers et pas le virus qui finit par tuer les nouvelles générations par exemple. Je n’ai pas trouvé ça très plausible.

Ce livre est basé sur Rhine, orpheline qui n’a plus que Rowan, son frère jumeau. Ils vivent dans la maison de leurs parents et se défendent des orphelins et autres dangers qui les guettent. On rentre directement dans le feu de l’action par son enlèvement par les ramasseurs. Ceux-ci enlèvent les jeunes filles pour les marier à des jeunes hommes de bonne famille. Le but est que les hommes se marient avec plusieurs femmes pour perpétuer au mieux l’espèce humaine avant de mourir, rappelons que les femmes meurent à 20 ans et les hommes à 25 ans. Cet aspect-là m’a beaucoup dérangé. Je déteste toute notion de polygamie (je ne suis pas jalouse maladive, enfin je crois, mais si mon homme va voir ailleurs alors il ne me revoit plus jamais … ) du coup ça m’a pas mal gêné au cours de ma lecture. En effet, Rhine est enlevée pour être mariée à Linden en même temps que 2 autres jeunes filles Jenna et Cecily, ses sœurs épouses qui se marient donc elles-aussi à Linden.


Parlons donc des personnages. Rhine est une jeune fille qui a la soif de vivre. Elle souhaite à tout prix retrouver son jumeau et déteste sa prison dorée. Jenna, elle, est effacée. Elle est plus vieille et sait qu’il ne lui reste plus très longtemps à vivre et y est donc résignée. Elle aidera cependant Rhine en tout. J’ai beaucoup apprécié ce personnage. Cecily, elle, est joyeuse, capricieuse mais heureuse d’être là. Etant orpheline, c’était la meilleure chose qui pouvait lui arriver et rêve d’un mariage heureux et plein de petits chérubins.
Passons au personnage masculin principal : Linden. Celui-ci est anéanti, vide au début du livre puis évolue favorablement au contact de ses épouses. Il est tendre, aimant et à l’écoute. J’ai beaucoup apprécié son contact chaleureux mais sa naïveté est légèrement agaçante par moment. Ne vous attendez pas à avoir un super héros dans ce livre, il n’y en a pas !
L’autre personnage masculin important est le père de Linden : Maître Vaughn. C’est un médecin qui tente de trouver un antidote au virus qui frappe les nouvelles générations et les tuent à un âge précis. Ce personnage est sombre, méchant, diabolique je dirai même. Il est absolument terrifiant de malfaisance et peut être capable de tout.
Enfin, il y a les domestiques qui sont, pour la plupart, adorables et plutôt naïfs et contents d’être dans cette prison dorée.


Du côté de l’univers, il ne subsiste plus que le continent américain. Il est dit que tout le reste a disparu et les dernières générations qui ont quelques notions des anciens continents semblent érudits et rares dans ce nouveau monde. La misère fait rage et le monde est peuplé d’orphelins étant donné que les parents ne dépassent pas les 20 et 25 ans … Il subsiste cependant quelques personnes de la première génération, comme Vaughn, qui se démènent pour trouver un antidote par exemple (certaines domestiques sont aussi de la première génération). Beaucoup de choses sont gérées par les adolescents par ailleurs. Rhine habitait à Manhattan avec son frère et elle est emmenée en Floride, là où Linden réside.

Au cours de l’histoire, le temps est très changeant et même parfois ponctué d’ouragans.
qui se démènent pour trouver un antidoteJ’ai globalement beaucoup aimé les différents univers décrits, que cela soit la maison en elle-même ou lors des sorties en ville, c’était très plaisant.


Du côté de l’intrigue, c’est au départ très simple. Rhine est retenue prisonnière et souhaite s’évader par tous les moyens possibles. Cependant, en évoluant, elle se prend d’une forte amitié pour ses sœurs épouses et est confuse devant Linden, partagée entre haine et affection (alors que ses sœurs épouses sont farouchement d’un côté ou de l’autre !). L’univers dans lequel elle évolue la terrifie, certaine qu’il se passe des choses abominables à cause de Maître Vaughn mais elle reste toujours courageuse, droite et aimante. J’ai beaucoup aimé ce personnage. Elle est très à l’écoute, très proche de ceux en qui elle a confiance et ferait n’importe quoi pour ce qui lui paraît juste. Rhine m’a vraiment beaucoup plu.


Globalement, c’est un bon livre avec une histoire très intriguante concernant cette mort précoce due à un virus et toutes les conséquences que cela engendre.  Il n’y a pas vraiment de gros rebondissements, la plupart des choses sont prévisibles. Je n’ai mis une note que de 3.5/5 car ce livre ne m’a pas chamboulée. J’ai passé un agréable moment mais je n’ai pas été réellement surprise ou transportée. De plus, j’ai lu la version ebook et je dois avouer être déçue par sa qualité avec pas mal de fautes ou d’erreurs de mise en page. Dommage.
Si le résumé vous attire alors foncez. Ce livre n’est peut-être pas transcendant mais il est aussi très loin d’être décevant !

  • Un petit mot pour la fin ?

« L’amour ne suffit pas à nous maintenir en vie. »

L’avez vous lu ? Qu’en avez/aviez vous pensé ? Comptez-vous le lire ?

vibrez

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

View all posts by

7 thoughts on “Le dernier jardin, tome 1 : Ephémère de Lauren DeStefano

  1. Contente que tu ais lu ce livre! pour ma part j’ai enchaîné les deux premiers tomes et c’est le jour et la nuit, on se rend vite compte que le tome 1 sert à planté le décor, alors que le second est un pure apologue dystopique. Et tu n’as pas finis d’être dérangé…

  2. Hum, moi aussi j’étais partagée par ce livre. J’ai trouvé un peu dérangeant ce Harem de fille. Car oui ce sont des filles qui ne sont même pas majeurs pour certaines. Bref l’amoureuse qui meurt car elle a 20 ans, des jeunes filles qui doivent tomber enceinte pour engendrer la descendance, un personnage principal masculin indécis. J’aurai voulu plus de rapprochement entre Linden et Rhine . Je n’ai pas apprécié le personnage de Cécily, trop immature, superficiel, naïve, mais aussi gonflante sur certains passages. Un univers très intéressant et assez original mais qui m’a gêné sur certains points comme tu as pu le décrire. ( par contre le 2 est assez long sur certains passage, surtout le début du livre. ) ^^

    1. Huuuum merci de me préparer psychologiquement haha !
      Et oui … Cécily est parfois insupportable ! Et idem … Plus de rapprochement entre Rhine et Linden ça aurait été bien !

  3. Un roman que j’ai beaucoup aimé même si effectivement le sujet est un peu dérangeant… Il faut absolument que je lise la suite même si j’ai peur d’être un peu déçu par l’intrigue qui à priori s’éloigne de celle du premier tome.

Laisser un commentaire