Ce qu’elle veut dire – Françoise Renaud

ce qu'elle veut dire

Note : plume notationplume notationplume notationplume notation bisplume notation bis

Auteur : Françoise Renaud

Edition : Chèvre Feuille étoilée

Date de sortie : 12 mars 2015

Prix : 15.00 € Voir sur Amazon

séparation

Résumé : Françoise Renaud recueille ici ce qu’ELLE veut dire. Elle, l’amie jamais nommée dans ce récit, représentée par ce pronom si « personnel » et universel à la fois. Elle, Humaine, ni plus, ni moins… Se sentant accompagnée par l’écrivain dans l’épreuve qu’elle traverse, ELLE raconte, fouille son histoire pour comprendre. Peu à peu elle pénètre la broussaille, progresse à cœur. Toujours la présence insistante de la mort qui ramène dans le camp de la vie et rallume les lampes sur les berges du fleuve. La seule parole qui tienne est en train de s’écrire. La vérité est dans le livre… dans le livre…

transition

 

ce que j'en pense

J’ai reçu ce livre via la Masse Critique Babelio et je tiens à remercier le site mais aussi les éditions Chèvre Feuille Étoilée que je ne connaissais pas auparavant !
Ce livre est radicalement différent de ce que j’ai lu dernièrement. Ma chronique sera donc elle aussi, totalement différente. Habituellement j’aime décrire les personnages, parler de l’univers puis de l’intrigue mais ici, tout est très restreint et je ne peux donc pas faire comme d’habitude.

Cette histoire recueille le témoignage d’une femme. Cette femme, c’est ELLE. Une femme ayant un prénom compliqué que l’on ne connaîtra d’ailleurs finalement jamais. Cette femme, c’est peut-être vous, c’est peut-être quelqu’un que vous connaissez, c’est peut-être quelqu’un que vous avez pu croiser dans la rue. Cette femme, malheureusement, ça peut être tout le monde comme personne. Françoise Renaud relate sa vie mais surtout ses difficultés agrémentées de petits bonheurs éphémères. Elle met l’accent sur sa vie difficile et sur toutes les épreuves qu’elle a du traverser au cours de sa vie.

Les deux seuls personnages de ce roman sont ELLE et l’auteure qui se raconte tout sur tout, même si ça n’est pas toujours agréable. ELLE a décidé de raconter son histoire pour que sa famille mais aussi d’autres la comprennent, ELLE qui n’a jamais eu la vie facile. Elle est frappée par une grave maladie et ressent alors l’envie de se confier, de raconter son histoire à son amie écrivaine, pour en faire un livre. On dirait que le poids de sa vie, de ses sentiments, est trop lourd pour qu’elle continue à tout porter seule, surtout en étant fragilisée par la maladie. Elle a d’ailleurs vécu des choses que personne ne devraient avoir à vivre. Mais attention, ce livre n’est pas trop  » dur  » pour autant. Il est émouvant, il est poétique, il est à la fois triste et joyeux.

C’était pour moi une lecture vraiment très agréable. Il est vrai que le livre est assez court et qu’il y a beaucoup d’espace sur les pages mais je pense qu’il n’aurait pas du être plus long au risque de devenir répétitif.
Cette lecture m’a beaucoup touché de par son allusion au cancer frappant cette dame et donc de par ses sentiments mêlés. J’ai moi-même perdu une tante très proche de ce  » mal du siècle  » et j’ai été très émue de pouvoir pénétrer dans les pensées de ces personnes abattues puis se battant bec et ongles contre la maladie. Cependant, ça n’est pas le sujet principal. C’est juste que l’allusion m’a émue et que je tenais à le souligner !

Françoise Renaud a un style que je qualifierais de poétique. J’ai relu certaines phrases plusieurs fois tellement je les trouvais belles et bien écrites. On finit par vouloir aller jusqu’au bout de ce témoignage, jusqu’au bout des pensées de cette femme qui finalement n’a jamais vraiment eu de chance.

Cette lecture a une part psychologique que j’ai énormément apprécié. On y parle beaucoup de sentiments, d’émotions. Il est émouvant et magnifiquement écrit.

Cette histoire en touchera forcément plus d’un, cette femme pouvant finalement être n’importe qui autour de vous sans que vous ne le sachiez, sans que vous ne le voyiez : une enfance abominable menant à une existence difficile, j’ai cru lire le témoignage des adolescents que je soigne en psychiatrie des dizaines d’années après … C’est troublant de réalité. Françoise Renaud sait clairement trouver les mots qu’il faut.

un petit mot pour la fin

« Chute imprévisible, brutale. La vie décidément nous donne et sans prévenir nous reprend. »

« Facile à dire comme ça mais ce genre d’annonce ressemble à un trou dans le présent. A un cauchemar. A une fin du monde. Du jour au lendemain, une ceinture de glace et de plomb enserre la poitrine, étouffé et entraîné par le fond. »

« Je voudrais sculpter chaque mot, chaque phrase, jusqu’à ce que la vérité transpire, jusqu’à ce qu’on entende le timbre de sa voix mêlée au bruit du papier froissé. »

« Au fond ce livre, c’est un peu une lettre que je lui adresse, une lettre qui fait le bilan de son aventure humaine et qui veut croire en la renaissance, en la beauté de l’aube. Quand elle l’ouvrira, elle verra des choses posées dedans. Toutes les choses qui la concernent, véridiques et simples, au plus près de ses souvenirs, poids muet de sa vie manquée en voie de recommencement. Oui, elle y verra son reflet même si j’ai pu apporter parfois au récit quelques nuances personnelles. »

les +

  • Une belle histoire
  • Un style d’écriture presque poétique, simple mais très beau à lire !

les -

  • C’est un témoignage très centré sur la personne en question. Pas vraiment d’autres personnages. Comme pour tous les témoignages : on aime ou on n’aime pas !
N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

View all posts by

3 thoughts on “Ce qu’elle veut dire – Françoise Renaud

  1. Bonjour Mayumi,
    je suis l’auteure de CE QU’ELLE VEUT DIRE, et je viens de découvrir votre belle critique… je voulais donc vous faire signe et retour après ce regard porté sur ce dernier ouvrage.
    Ce qui me touche d’abord, c’est votre âge… vous êtes si jeune ! et vous vous êtes laissée portée par cette histoire vraie, un récit de vie, intime et sensible, un sujet forcément délicat à aborder… Beaucoup préfèrent laisser tout ça de côté, tourner le dos, jusqu’au jour où eux aussi auront à faire avec la maladie, avec la solitude, avec notre finitude d’être humain.
    Ce qui me touche ensuite, c’est que vous avez voulu aller au bout de l’histoire, envie de savoir, envie de savoir si c’est la vie ou la mort qui l’emporte, du moins pour le temps du livre.
    Je crois comprendre à travers vos mots que vous travaillez vous aussi au près de la matière humaine.
    Pas étonnant…
    Ainsi j’œuvre depuis des années dans ce lit si difficile de notre condition et touche des coeurs au gré du parcours. Je suis heureuse de vous compter parmi ceux-là.
    Je vous embrasse,
    françoise renaud
    http://www.francoiserenaud.com

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire qui me fait vraiment plaisir !
      Il est vrai que je suis encore un peu jeune cependant, comme vous l’avez deviné, je suis interne en médecine. J’ai donc déjà décidé il y a quelques années de ne pas tourner le dos aux maladies et de tenter d’aider les personnes concernées.
      C’est peut être aussi grâce à cela que j’ai énormément apprécié ce roman : je l’ai trouvé tremblant de vérité par rapport aux personnes auxquelles je suis souvent confrontée.
      Pour l’envie de savoir, je dois avouer que ça n’était pas vraiment l’envie de savoir si la vie ou la mort allait l’emporter le temps du roman, même si je m’attendais à l’inverse… Je souhaitais surtout aller au bout de sa vie au moment du livre, au bout de ses révélations, tenter de comprendre certaines actions, certaines réactions par les épreuves qu’elle a pu traverser dans l’enfance … (Oui, j’aime beaucoup la psychiatrie aussi… !)

      Merci à vous pour ce livre,
      Merci d’être passée sur mon blog pour me donner votre ressenti sur ma chronique, c’est la meilleure récompense que l’on puisse avoir en tant que blogueur !
      A bientôt,
      Manon

Laisser un commentaire