Steel Scars – Victoria Aveyard

steel scars victoria aveyard

Note : 3.5/5 plume notationplume notationplume notationplume notation terplume notation bis

 

Steel Scars

Auteur : Victoria Aveyard

Edition : Orion 

Date de sortie :  21 janvier 2016

Prix : 2.49 € Voir sur Amazon


Je vous conseille de ne lire cet article que si vous avez au moins lu le tome 1 de la saga Red Queen ! Gare aux spoilers !

Résumé de Steel Scars

Farley was raised to be strong, but being tasked with planting the seeds of rebellion in Norta is a tougher job than expected. As she travels the land recruiting black market traders, smugglers, and extremists for her first attempt at an attack on the capital, she stumbles upon a connection that may prove to be the key to the entire operation – Mare Barrow.

transition

ce que j'en pense

Steel Scars est une nouvelle de la saga Red Queen dans laquelle Farley est à l’honneur. J’étais très impatiente de la découvrir car Farley est vraiment un personnage fort de cette saga.
Le récit retrace une partie de sa vie avant d’être réellement en contact avec Mare et tout ce qui s’en suit.

J’ai lu cette nouvelle de Red Queen après avoir lu Glass Sword et même si elle est sortie avant le deuxième tome, j’ai trouvé qu’il était plus plaisant de la lire après. En effet, dans ce récit, on rencontre en même temps que Farley des personnages qui apparaissent dans le second tome. Cela m’a permis de les resituer et de me dire  » ah mais oui, lui c’était ça dans Glass Sword « . Je pense que, malheureusement, si je les avais rencontré en même temps que Farley, je n’y aurais pas suffisamment fait attention, et j’aurais peut-être été perdue en les retrouvant dans Glass Sword (alors qu’à la lecture de ce deuxième tome, on accepte très bien le fait que Farley les connaisse et pas nous étant donné que l’on suit Mare et qu’elle non plus, ne les connait pas !)

Tout commence alors que Farley est en compagnie du Colonel, juste avant qu’elle ne parte en mission en solo pour la première fois. (si vous n’avez pas lu Glass Sword, il est normal que vous ne connaissiez pas le Colonel, pas de panique !)

On voyage beaucoup en compagnie de Farley qui va dans plusieurs lieux abordés dans le second tome de la saga et que j’ai pu mieux appréhender de cette façon, en ayant déjà entendu parler en suivant Mare.

J’ai adoré être dans l’esprit de Farley. Cette femme d’apparence si forte dans les deux premiers tomes de la saga ne pouvait pas être réellement débordante d’assurance ! Son fort caractère est vraiment mis en avant alors qu’elle ose être en désaccord avec ses chefs lorsqu’elle trouve leurs décisions mauvaises mais j’ai adoré pouvoir palper sa dimension sensible et les doutes qui peuvent aussi l’assaillir. Elle ne perd cependant rien de son mordant…

steel scars citation 1
(En parlant des membres de la maison Calore)

Côté univers, on replonge dans l’ambiance du premier tome en côtoyant les rouges esclaves. On est à nouveau immergés dans ce monde bien appréhendé aux côtés de Mare. J’ai apprécié me retrouver à nouveau dans cet univers après la lecture de Glass Sword.

J’ai beaucoup aimé découvrir comment Farley avait rencontré Shade car finalement ça n’est expliqué nulle part dans les deux premiers tomes mais aussi ses premières expériences avec le pouvoir de celui-ci et sa découverte de l’existence de la population sang-neuf.

On revit certaines scènes du premier tome mais on est dans les pensées de Farley, derrière ses yeux, et ça change tout ! On assiste à sa première rencontre avec Mare et on comprend les raisons qui l’ont poussé à demander le prix exorbitant pour les transférer mais aussi ses propres pensées à propos de Mare. C’est totalement inédit et inattendu, j’ai beaucoup apprécié cette partie là.
Farley assiste aussi à une scène forte du premier tome, alors que Mare tombe dans le champ électrique , via une télévision et on a alors la réaction de la population autour d’elle à laquelle rien n’a échappé !

J’ai beaucoup aimé être immergée dans la rébellion, dans la garde écarlate avant que tout les événements que l’on connait dans les deux premiers tomes ne se déroulent. Victoria Aveyard nous montre les prémices de cette organisation.

Steel Scars n’est pas divisé en chapitres. Les différentes scènes sont séparées par des espèces de télégrammes envoyés au sein même de la garde écarlate, servant à communiquer entre Farley, le Colonel et la plus haute hiérarchie (un général) pour tenir au courant des avancées et connaître leurs ordres.

Je regrette cependant que cette nouvelle n’aille pas plus loin avec l’infiltration de Farley dans le palais, sa rencontre avec Kilorn ou encore sa période de détention. Je trouve que l’on s’arrête trop rapidement (l’histoire se termine dans les débuts du premier tome)

Vous l’aurez compris, Steel Scars et son héroïne, Farley, m’ont totalement conquis et c’est une nouvelle que je conseille à tous ceux qui peuvent lire en anglais. Pour le moment, il n’existe qu’un recueil de Steel Scars et Queen Song (Voir Queen Song sur Amazon)
, les deux nouvelles de Red Queen. Ce recueil s’appelle Cruel Crown mais n’est pour le moment disponible qu’en anglais. (Voir Cruel Crown sur Amazon)

mayumi 2

les +

  • On découvre réellement la courageuse Farley
  • On voit certaines scènes d’un oeil différent
  • On s’insinue au sein même de la garde écarlate

les -

  • L’histoire s’arrête au tout début du tome 1, j’aurais aimé en voir davantage
N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j’ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j’administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

2 thoughts on “Steel Scars – Victoria Aveyard

Laisser un commentaire