La sirène – Kiera Cass

the siren kiera cass

Mon avis sur The Siren de Kiera Cass qui devrait sortir en VF en novembre 2016 chez la fameuse Collection R sous le titre La sirène des éditions Robert Laffont

Note : 5/5 plume notationplume notationplume notationplume notationplume notation

 

the siren kiera cass

Auteur : Kiera Cass

Edition : HarperTeen (anglais)

Date de sortie :  26 janvier 2016

Prix : 18.04 € en version hardcover – Voir sur Amazon
ou 7.41 € en version reliée simple – Voir sur Amazon

 

Résumé de The Siren

You must never do anything that might expose our secret. This means that, in general, you cannot form close bonds with humans. You can speak to us, and you can always commune with the Ocean, but you are deadly to humans. You are, essentially, a weapon. A very beautiful weapon. I won’t lie to you, it can be a lonely existence, but once you are done, you get to live. All you have to give, for now, is obedience and time… » The same speech has been given hundreds of times to hundreds of beautiful girls who enter the sisterhood of sirens. Kahlen has lived by these rules for years now, patiently waiting for the life she can call her own. But when Akinli, a human, enters her world, she can’t bring herself to live by the rules anymore. Suddenly the life she’s been waiting for doesn’t seem nearly as important as the one she’s living now.

Traduction personnelle

Tu ne dois jamais faire quoi que ce soit qui pourrait révéler notre secret. Cela inclue donc qu’en général tu ne peux pas réellement te lier aux humains. Tu ne peux pas leur parler et tu peux toujours communiquer avec l’Océan mais tu es mortelle pour les humains. Tu es essentiellement une arme. Une très belle arme. Je ne vais pas te mentir, tu ne pourras que mener une existence solitaire. Mais, une fois que tu auras terminé, tu pourras à nouveau vivre. Tout ce que tu dois faire pour ça, pour le moment, c’est de me vouer ton temps et d’être la plus obéissante possible… »
Le même discours a été fait des centaines de fois à des centaines de jolies filles qui sont entrées dans la sororité des sirènes. Kahlen a vécu en respectant ces règles depuis de nombreuses années, attendant patiemment la vie qu’elle pourra enfin considérer comme uniquement la sienne. Mais lorsqu’elle rencontre Akinli, un humain, elle n’arrive plus à suivre passivement ce règlement. La vie qu’elle attendait patiemment auparavant ne semble plus aussi importante que celle qu’elle vit à l’instant.

transition

j'en parle par ici

ce que j'en pense

coup de coeur

J’étais vraiment très emballée par ce nouveau roman de Kiera Cass après avoir beaucoup aimé la série La Sélection. Ce livre est un one shot, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’autre tome. Il ne constitue pas une série. Kiera Cass explique que ce récit avait été repoussé à l’époque par les maisons d’édition qui lui ont proposé un contrat uniquement après leur avoir présenté La Sélection. (je me demande bien pourquoi !)

Ce roman m’a tout de suite donné envie de par son résumé promettant une histoire originale avec la plume de Kiera Cass mais aussi de par sa couverture absolument magnifique et j’avoue ne pas avoir pu attendre novembre 2016 pour me jeter dessus.

Pour ceux qui hésiteraient à se le procurer en anglais, sachez que sa lecture est fluide et relativement facile. Je n’ai eu aucun difficulté à suivre l’histoire dans les moindres détails.


Nous suivons donc Kahlen, jeune fille transformée dès les premières pages en sirène. Avec ses sœurs sirènes Elizabeth et Miaka, elles ont une seule et horrible mission : nourrir l’Océan pour lui permettre de continuer à exister, sauvant alors le Monde entier.

Kahlen est une jeune fille très obéissante, prudente, j’irais même jusqu’à dire résignée au début du récit. Un tantinet rêveuse, ça n’est pas parce qu’elle se plie aux règles de l’Océan qu’elle n’ose pas rêver sa vie d’après ses cent ans au service de celle-ci. (l’Océan est ici présentée comme étant une entité féminine)
Alors qu’elle endure le rôle de sirène depuis environ 80 ans, elle rencontre Akinli, un jeune homme intelligent et attachant. J’ai beaucoup aimé Akinli qui est une personne très réfléchie et aux nombreuses facettes. (un genre de prince charmant ultra compréhensif)
Elizabeth et Miaka sont les soeurs sirènes de Kahlen. La première est la rebelle du groupe alors que la deuxième a une âme d’artiste extraordinaire. J’ai globalement apprécié ces deux personnages qui se montrent très solidaires avec Kahlen. Toutes les 3 sont attentionnées, compréhensives et attentives. Je trouve que le mot « sororité » est parfaitement adapté au groupe des sirènes qui se comportent effectivement comme de véritables sœurs entre elles.

De plus, fait important à souligner, Kahlen aime les livres !

the siren citation 3


Kiera Cass réinvente totalement le mythe des sirènes. Ne vous attendez pas à des queues de poissons ou des désirs de sortir de l’Océan comme dans le dessin animé La petite sirène. Ici, les sirènes vivent parmi les humains, marchant sur leurs deux jambes. Cependant, leur voix étant mortelle pour ceux-ci, elles se doivent de rester muettes pour garder le secret de leur existence. Pour communiquer avec les autres, elles sont donc parfois amenées à devoir écrire et j’ai trouvé cela très bien que ces passages écrits par Kahlen dans l’histoire soient également d’une police autre, simulant une écriture manuscrite, dans le livre.
J’ai aussi beaucoup aimé la personnification de l’Océan qui est désignée par  » She  » (« Elle ») et donc comme entité féminine et qui est décrite comme ayant une relation très intime, surtout avec Kahlen, comme s’il s’agissait de sa propre mère. D’ailleurs, l’Océan prend toujours une majuscule dans le récit tout comme les prénoms « La » désignant. J’ai trouvé que ça marquait le respect éprouvé devant cette entité décrite comme soutenant le monde à bout de bras.

the siren citation quote 1


Le résumé met beaucoup l’accent sur une certaine romance entre Kahlen et Akinli et pourtant, celle-ci est très loin d’être au premier plan. Vous ne tomberez pas dans la niaiserie avec The Siren. J’ai trouvé la romance bien amenée, pas trop rapide et surtout pas irréaliste. Kiera Cass met surtout l’accent sur le monde des sirènes, sur le fonctionnement de celles-ci et de l’Océan; et non pas sur la romance en elle-même qui passe totalement au second plan.


J’ai trouvé l’évolution de Kahlen au fil du récit vraiment très intéressante. Je la sentais plutôt éteinte au début du roman, comme en pilote automatique, comme si elle ne vivait pas réellement et ne faisait que suivre les règles. Sa rencontre avec Akinli la fait devenir une entité singulière, fait émerger une personnalité qui lui est propre et la fait vivre à nouveau. J’ai eu l’impression qu’elle se réveillait d’un long sommeil, qu’elle s’était mise en veille pendant 80 ans. Elle évolue cependant par la suite plutôt brutalement, comme si elle se rendait enfin compte du cauchemar que constitue sa situation actuelle. Son caractère change beaucoup.

the siren citation quote 2


Plusieurs formes d’amour sont développées dans ce roman. On a au premier plan l’amour fraternel, entre les soeurs sirènes mais aussi l’amour filial, entre l’Océan et les sirènes. La romance est vraiment au dernier plan.
L’attachement de Kahlen à sa famille formée par ses sœurs sirènes et sa mère Océan est très fort.

the siren 4 citation quote


Comme je l’ai dit précédemment, l’intrigue se déroule vraiment en dehors de la romance, au sein même du mythe revisité des sirènes. J’ai adoré m’immiscer dans cet univers et mieux comprendre le fonctionnement et la vie de ces créatures. The Siren met en avant le thème de la différence et de l’envie de vivre comme les humains, tout comme on pouvait déjà le voir dans La petite sirène de Disney.
D’abord présentées comme extraordinaires et sans réelle faille, j’ai apprécié en découvrir finalement certaines avec Kahlen.

the siren 5 citation quote


J’ai été personnellement très émue par le dénouement et la fin du livre, quitte à verser ma petite larme. J’ai trouvé que c’était une très belle fin et que les réflexions et actes de chaque protagoniste étaient très touchants.
Il y a un bon suspense, je n’avais pas tout deviné avant la fin.


En conclusion, The Siren est évidemment un livre que je vous conseille car malgré le fait qu’il était en anglais, je n’ai clairement pas pu le lâcher et l’ai dévoré en quelques jours. J’ai vraiment eu l’impression de lire un conte de fées très atypique qui m’a tenu en haleine et m’a beaucoup touché. J’ai aimé le fait que la romance ne soit pas au premier plan et que les différents types d’amour soient tous bien mis en avant avec des liens très forts entre les personnages.
J’ai clairement adoré et j’en redemande ! Il s’agit là d’un vrai coup de coeur pour moi !
Je vais vraiment continuer à suivre Kiera Cass de très près !

coeurs

Et vous, avez-vous lu The Siren ?
Attendez-vous sa sortie en français avec impatience ?mayumi 2

 

 

 

les +

  • Un mythe connu de tous revisité avec talent
  • Des personnages aux personnalités singulières très attachants
  • Différents types d’amour exploités au long du récit
  • L’écriture fluide et agréable d’une auteure qui a déjà conquis énormément de lecteurs via sa première saga
  • On ne retombe pas dans le même schéma que pour sa première saga : on change totalement d’univers et il s’agit d’un one shot.

les -

  • Un résumé mettant en avant une romance qui finalement est au second plan dans le récit même s’il s’agit là de l’élément déclencheur de tout ce qui fait l’histoire, on pourrait s’attendre à davantage de scènes entre Kahlen et Akinli.
N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

26 thoughts on “La sirène – Kiera Cass

  1. Merci pour ton bel avis, il me tarde encore plus de pouvoir le lire <3 J'apprends que c'est un one-shot et ça me va (pas de suite à attendre impatiemment ^^) 😀 Belle journée à toi !

  2. Je suis un grand amoureux des sirènes, et j’ai appris hier l’existence de ce roman. D’ailleurs il vient de paraître en français. Merci pour ce bel article qui n’a fait que confirmer mon envie de le lire.

  3. Coucou, j’aime beaucoup tes chroniques je les trouvent rafraichissante. En se qui concerne la sirène, j’était réticente quand je l’ai découvert sur booknode. Comme j’ai beaucoup aimée la sélection j’avais un peut peur. Du coup merci grâce à ta vidéo, je l’ai commandé et je l’ai eu pour noël, il est maintenant dans ma pile à lire. Donc un grand MERCI à toi.

    PS : J’ai fini le 5ème tome la selection. Et si tu ne la pas encore lu lance toi il est plein de rebondissement. Et Eadlyn est un sacret personnage.

    A bientôt

    1. Coucou, merci beaucoup ça fait vraiment plaisir de lire ça ! Ravie de t’avoir donné envie de le lire ! C’est vraiment pas le même univers ni le même fonctionnement et c’est tout aussi bien ! Kiera Cass a la faculté de nous embarquer dans des mondes très différents les uns des autres finalement !
      J’ai un petit blocage, j’ai du mal à finir les sagas ! Mais promis, cette année, je lis ce 5ème tome ! A bientôt, bisous !

Laisser un commentaire