Entre les mondes tome 1 : Funambule – Auréane de Saysgam

entre les mondes funambule

Mon avis sur le premier tome de la saga Entre les mondes : Funambule, écrit par Auréane de Saysgam.

Note : 4.5/5 plume notationplume notationplume notationplume notationplume notation ter


entre les mondes funambule

Auteur : Auréane de Saysgam

Edition : Prochaine édition papier mais pas encore d’annonce officielle !

Date de sortie :  ???

Prix : ???

Résumé d’Entre les mondes tome 1 : Funambule

Elle ne connaît rien de ce monde, hormis la noirceur et les ténèbres dans lesquelles elle a évolué pendant dix ans. Bercée par les cris, nourrie par la violence, et déshumanisée, elle avait perdu toute notion de vie, et de bonheur.
Mais voilà qu’une lueur d’espoir vient percer l’obscurité qui l’habite. Aujourd’hui, elle a été achetée.
Aujourd’hui, elle va enfin quitter cet enfer qui l’a vue grandir, et goûter à un semblant de liberté.
Mais qui est cet homme mystérieux qui l’a achetée ? Peut-elle le croire lorsqu’il assure ne rien attendre d’elle ?
Entre défiance, incertitude et amour, laissez-vous guider dans cette aventure fantastique.

transition

ce que j'en pense

Tout d’abord, je tiens à chaudement remercier Auréane de Saysgam qui m’a permis de découvrir cette petite pépite par le biais d’un partenariat. A savoir que, selon mes sources, nous devrions prochainement avoir accès à une version papier (ici j’ai lu la version ebook qui était auparavant disponible sur Amazon je pense car autopubliée). La couverture devrait aussi changer : j’ai hâte de la voir et vous tiendrai évidemment au courant !


Dans ce roman, nous suivons donc la jolie Camara, une jeune fille d’environ 19 ans qui a littéralement vécu en enfer pendant dix longues années de sa vie. En effet, celle-ci était enfermée à «l’internat», lieu réputé pour « casser » aussi bien physiquement que psychiquement les gens qui y sont retenus contre leur gré. Deux voies s’offrent à vous : soit on vous apprend à devenir un bon domestique, soit on vous enseigne le combat en vous entraînant jusqu’à ce que mort s’en suive pour l’un des deux combattants…

Camara a vécu dans des conditions de vie absolument abominables. Imaginez-vous une cage trop petite pour vous permettre de vous relever et vous aurez une vision de sa « chambre ». Les détenus sont d’ailleurs tellement recroquevillés qu’ils en viennent à marcher continuellement à 4 pattes. De plus, la jeune fille va être choisie pour devenir une combattante. Pour aiguiser la plupart de ses sens, ils vont lui faire porter un masque l’empêchant de voir quoi que ce soit pendant des années.

Ce premier tome commence alors que Mara (oui, elle préfère ce surnom) est vendue aux enchères à un mystérieux maître, Aaron Velen. Elle devient alors légalement son esclave mais peut au moins sortir du lieu sordide dans lequel elle était enfermée depuis bien trop longtemps. Leur rencontre se fait alors que Mara porte encore le masque et donc on peut imaginer qu’il est absolument terrifiant pour elle de ne pas savoir où elle va ou avec qui elle est ; alors que l’on ne connaissait qu’un seul et unique lieu ! Malgré tout, Aaron la sort de cet enfer.


Côté personnages, je les ai tous trouvé très attachants car bien développés. Mara est très courageuse et pleine de doutes après sa sortie de l’enfer. Je l’ai trouvée étonnante et puissante. En effet, celle-ci évolue de façon spectaculaire tout au long du récit. Elle retrouve petit à petit l’humanité qu’elle avait du étouffer pour survivre.

Aaron reste un personnage mystérieux mais j’ai aimé son côté protecteur et le fait qu’il n’abuse pas de ses pouvoirs de maître.
Mara va aussi faire la connaissance des autres domestiques/esclaves de son Maître : Sanaé, Senji, Yurika et Nymm. Ils ont chacun un caractère qui leur est propre, des personnalités très différentes avec un passif tout aussi singulier. On les découvre vraiment en allant, tout comme le monde qui l’entoure.


En effet, on découvre l’univers et les différentes créatures le peuplant en même temps que Mara et j’ai trouvé ça savamment écrit dans le sens où l’univers est très riche entre Neroth (là où se trouve Mara dans le récit) et d’autres lieux. Si ça avait été expliqué en un seul bloc, ça aurait été, non seulement, beaucoup trop long, mais en plus j’aurais surement décroché et donc pas tout compris du premier coup. Ici, l’auteure en parle par petites touches, au fil de l’histoire et donc on arrive à s’y retrouver facilement.

L’univers n’est pas fixé. On change constamment de lieu. Toute l’histoire n’est pas basée uniquement dans la maison du Maître par exemple. Il y a toujours un événement nouveau qui est porté à la connaissance du lecteur et qui explique ces changements d’endroits.


Côté intrigue, les actions et explications se succèdent si bien que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. Le récit est clairement addictif. Il est composé de plusieurs rebondissements dont un qui m’a particulièrement surprise. La fin nous laisse dans un bon suspense, nous donnant clairement envie de lire le tome 2 qui, je l’espère, répondra à plusieurs questions posées tout au long du tome 1 et qui demeurent encore sans réponse.

L’auteure allie sa jolie plume à quelques passages m’ayant semblé un peu plus familiers (pas vulgaires pour autant), nous permettant de nous rapprocher au plus près des personnages. J’ai eu l’impression d’évoluer avec eux et cela est surtout du, à mon sens, au fait que l’on apprend les choses au même rythme que Mara, dans le même temps. Les réminiscences du passé de Mara sont réellement poignantes et permettent de mieux comprendre ses réactions dans le présent du récit.


Entre les mondes tome 1 : Funambule allie habilement le côté fantastique à des personnages ressentant et nous faisant ressentir une palette complète d’émotions différentes.
Dans ce roman, il est question d’obéissance, d’évolution par rapport au passé, de famille et de ce que l’on est prêt à faire pour survivre.


Le seul point négatif que j’ai pu trouvé (en dehors d’un tome 2 à attendre bien sur !), est à un instant bien précis de l’histoire, où j’ai malencontreusement été totalement perdue dans mes émotions. Je n’ai pas compris une certaine réaction de Mara et d’un autre personnage dans une certaine situation (j’essaye de rester vague!)

Cependant, a posteriori, j’ai trouvé que c’était à la fois maladroit mais totalement congruent à l’humeur du moment de Mara qui était totalement paniquée et aréactive. J’aurais peut-être préféré avoir un petit mot là-dessus quand même à l’instant T, ce qui aurait évité que je ne me pose la question et que je ne me sente perdue. J’ai eu l’impression qu’un côté de l’action était totalement occulté et j’ai trouvé ça dommage. Cependant, pas de panique, l’auteure en parle quelques pages après, en dehors de l’action elle-même, et débriefe la réaction de Mara ce qui m’a permis de remettre les choses dans le bon ordre ! 🙂
Cela ne reste qu’un moment singulier, qui tient sur une ou deux pages, cela ne suffit vraiment pas à faire pencher la balance : ce livre est une pépite !


En conclusion, je vous conseille totalement de vous jeter sur ce livre à paraître prochainement. L’histoire est originale, la plume est agréable et les pages se tournent toutes seules.
Laissez-vous doucement emporter par Mara qui commence seulement à vivre, et non plus survivre ! Vous ne le regretterez pas !

 

les +

  • Une histoire originale, on ne tombe pas dans le déjà-vu
  • Des personnages très attachants aux personnalités singulières
  • Un univers riche encore plein de mystère
  • Une plume agréable, ponctuée de rebondissements et une fin qui donne envie de lire la suite

les -

  • Un tome 2 à attendre
N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j’ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j’administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

9 thoughts on “Entre les mondes tome 1 : Funambule – Auréane de Saysgam

Laisser un commentaire