Chaos T1 : Ceux qui n’oublient pas – Clément Bouhélier

chaos tome 1 ceux qui n'oublient pas

Mon avis sur : Chaos T1 : Ceux qui n’oublient pas de Clément Bouhélier paru aux éditions Critic

Note : 4/5   plume notationplume notationplume notationplume notationplume notation bis


Chaos T1 : Ceux qui n'oublient pas

Auteur : Clément Bouhélier

Edition : Editions Critic

Date de sortie :  31 mars 2016

Prix : 22 € voir sur Amazon

453 pages

Résumé de Chaos T1 : Ceux qui n’oublient pas

Paris, gare de Lyon. Une jeune femme brise une éprouvette et libère un virus inconnu qui se nourrit de la mémoire et frappe sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social.
Peu à peu, les infectés perdent toute capacité à penser et à agir. Malgré les mesures gouvernementales, l’épidémie se répand dans le pays, et même au-delà. Bientôt, le monde se peuple de « zombies », coquilles vides, errantes, répétant le même geste à l’infini.
Au milieu des décombres survivent quelques miraculés, des immunisés. Parmi eux, Chloé, Phil’, Claudy et Arthur. Ils n’ont rien en commun et ne se connaissent pas.
Pourtant, une voix mystérieuse leur souffle de se rencontrer. Dans cette France en proie au chaos, ils doivent découvrir qui a déclenché la pandémie et, surtout, mettre fin à son œuvre de destruction.

transition

ce que j'en pense

Merci beaucoup à Babelio et aux éditions Critic pour cet envoi !  Ce fut un véritable régal ! Et merci pour le marque-page joint dans le livre !


Comme vous le savez déjà, je ne suis pas une très grande fan de livres de zombies. C’est d’ailleurs le premier que je critique ! Cependant j’ai été littéralement attirée par le résumé puis totalement happée et envoûtée par l’histoire !


Tout commence à Paris, à notre époque. Nous suivons une jeune femme blonde qui tient dans sa main une éprouvette qui va tout faire basculer. Suite à ce prologue, tout va s’enchaîner : la contagion, la dissémination, les premiers symptômes, les premiers malades et lorsque l’on découvre toute cette chaîne, il est déjà trop tard !

chaos t1 citation 1

Les 4 personnages principaux sont Arthur le grand mince bien propre sur lui, Chloé au métier peu commun, Phil le jeune adolescent et Claudy le banquier retraité. Ils sont évidemment aux antipodes les uns des autres, ils sont vraiment bien développés par l’auteur et découvrent la maladie d’une façon différente. C’est un réel plaisir de vagabonder d’un esprit à l’autre. On sait qu’ils sont importants, on ne sait pas pourquoi.
De nombreux autres personnages sont développés, beaucoup trop nombreux pour que j’en parle ! Des amis et collègues des protagonistes aux inconnus touchés par la maladie en passant par le président de la République, chacun est décrit avec une minutie extrême, sans trop en faire de façon à ce que l’on s’en souvienne lorsqu’ils réapparaissent. On vagabonde d’esprit en esprit, notre point de vue est omniscient. Nous sommes comme la maladie : dans chaque foyer, dans plusieurs villes de France. Nous ne nous cantonnons pas aux 4 protagonistes. Et je pense que c’est ce qui rend cette histoire aussi réelle !


J’ai été très impressionnée par toute la logique des éléments médicaux suite à l’apparition de cette maladie. On suit quelques malades, quelques médecins, etc. Et c’est vraiment bien fait, ça ne tombe pas à côté. On aperçoit de loin toute la mécanique des signalements, de l’HAS (Haute Autorité de Santé) etc.
Cette maladie a réussi à me faire peur. Quelle horrible chose que de sombrer dans « la maladie de l’oubli ». Les humains sont frappés par une sorte d’Alzheimer précoce sans distinction de sexe, d’âge ou autre. Ils sont petit à petit transformés en sorte de zombies mourant de faim et de soif, ne bougeant plus ou répétant toujours les même phrases, les même gestes, les yeux dans le vide… Terrifiant ! D’ailleurs, si vous êtes un peu sensible, cette histoire peut effrayer un peu… Autant être prévenu !


Le suspense est omniprésent, la mort attend les Français à chaque rue. L’ambiance est clairement tendue et décrite avec minutie. Au début, lorsque cela n’était pas encore trop violent, cela m’a rappelé la situation actuelle avec des civils contre les policiers, une population qui se rebelle, qui n’accepte pas ce qu’on lui dit. C’est surement aussi ce qui a accentué le côté réaliste. Tout au long de l’histoire, je me suis dit que si cela devait se passer réellement, cela pourrait exactement se passer comme ça ! Du coup, j’ai été totalement happée par l’histoire et ce livre est devenu un véritable page-turner pour moi ! J’en ai même rêvé, c’est pour dire !


La plume de l’auteur est plus qu’agréable. Elle est fluide, les pages se tournent toutes seules. Le livre est ultra travaillé, des indices sont semés ça et là pour nous en dire un peu, mais pas trop non plus. Le changement constant de point de vue doit être vriament difficile à réaliser et pourtant ici rien ne choque, tout s’enchaîne, tout s’articule à la perfection.
J’ai souri devant quelques critiques de la vie actuelle, des politiciens, etc qui se cachent entre les lignes…

chaos T1 citation 2

Il faut savoir qu’un petit côté fantastique est associé à l’histoire de la contagion par une maladie inconnue. Il est présent dès le départ et monte en puissance au fil des pages. Ce tome 1 raconte la propagation de la maladie, la contagion massive, la prise en charge efficace puis dépassée mais aussi comment survivre quand tout autour de nous s’écroule. Il ouvre bien sur le tome 2 qui s’annonce différent, davantage vers un combat de force et de ruse.

A noter que le tome 2 sera disponible dès août 2016 ce qui me réjouit vraiment car, pour une fois, je pourrai avoir la suite dans moins d’un an ! J’ai tellement hâte !


En conclusion, je vous recommande chaudement ce livre. Je ne suis pas très livres de contagion, de zombies et pourtant ce livre m’a totalement conquise ! Je n’ai qu’une hâte : me procurer la suite cet été !

mayumi 2

 

les +

  • Une histoire plus que réaliste
  • Une multitude de personnages ultra développés dont les différents point de vue s’articulent à la perfection
  • Un tome 2 qui sera disponible dans 3 mois !

les -

  • Le fait qu’il ne parle que de la contagion et de la survie… en 500 pages.
N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j’ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j’administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

2 thoughts on “Chaos T1 : Ceux qui n’oublient pas – Clément Bouhélier

Laisser un commentaire