Une braise sous la cendre – Sabaa Tahir

une braise sous la cendre tome 1

Mon avis sur Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir publié par les éditions Pocket Jeunesse.

Note : 5/5 plume notationplume notationplume notationplume notation plume notation


Une braise sous la cendre

Auteur : Sabaa Tahir

Edition française : Pocket Jeunesse

Date de sortie :  15 octobre 2015

Prix : 18.90 € voir sur Amazon

528 pages

Résumé d’Une braise sous la cendre

Laia est une esclave.
Elias est un soldat.
Aucun d’entre eux n’est libre.

Sous l’Empire Martial, la défiance est synonyme de mort. Ceux qui ne dédient pas leur sang et leur corps à l’Empereur risquent l’exécution des personnes qu’ils aiment et la destruction de tout ce qui leur est cher.
C’est dans ce monde brutal, inspiré de la Rome ancienne, que Laia vit avec ses grands-parents et son frère aîné. Sa famille survit comme elle peut dans les allées sombres et pauvres de l’Empire. Ils ne défient pas l’Empire. Ils ont vu ce qui arrive à ceux qui osent le faire.
Mais quand le frère de Laia est arrêté pour trahison, Laia doit prendre une décision. En échange d’aider les rebelles qui ont promis de secourir son frère, elle doit risquer sa propre vie pour jouer les espionne à l’intérieur même de la plus grande académie militaire de l’Empire.
Là-bas, Laia rencontre Elias, le soldat le plus doué de l’école – et secrètement, le plus réticent. Elias ne veut qu’une chose : se libérer de la tyrannie qu’il se doit d’appliquer de par sa formation. Lui et Laia réalisent rapidement que leurs destinées sont étroitement liées, et que leurs choix pourraient bien changer le sort même de l’Empire.

transition

ce que j'en pense

coup de coeur

Je me demande encore pourquoi je n’ai pas acheté ce livre à sa sortie… !

Nous suivons donc la jeune et jolie Laia, une érudite libre, élevée par ses grands parents avec son frères mais aussi Elias, un jeune Mask (sorte de guerrier ultra doué) formé dans la pire école du Monde.
La particularité de ce livre réside dans le fait que les deux points de vue sont alternés. De ce fait, nous suivons d’abord Laia puis Elias et revenons à Laia, etc.
J’ai trouvé ça très bien fait et très bien articulé surtout lorsque des événements vécus par les deux protagonistes se croisent. J’ai parfois été tentée de sauter le chapitre du personnage suivant pour avoir directement la suite de celui que j’étais en train de suivre ! En gros, oui, il y a du suspense et l’alternance des chapitres est très efficace pour rendre le livre encore plus addictif qu’il ne l’est déjà !


Concernant les personnages, je les ai trouvé tous les deux très attachants. On vibre parfaitement avec eux.
Laia devient une esclave de connivence avec la résistance après qu’on l’ait enlevée de son cocon familial et c’est là que tout commence. Auparavant libre, elle rêve de retrouver sa vie d’avant d’autant plus qu’elle a le maître le plus cruel de l’univers !
Elias, lui aussi a ce rêve quasiment inaccessible et pense à déserter son école une fois diplômé malgré tout ce qu’il a pu subir pour atteindre ce haut niveau mais aussi le fait qu’il soit issu d’une famille prestigieuse.
L’évolution de ces deux personnages est remarquable. Laia devient plus forte là où Elias, déjà le plus fort de tous, se montre plus sensible.

J’ai aussi adoré les personnages secondaires qui sont si charismatiques et singuliers et ont un rôle prépondérant dans l’histoire.
Le récit est ponctué d’un léger triangle amoureux qui ne passe ni au premier ni même au second plan. On l’oublierait presque tellement le reste est dense et captivant !


Tous deux évoluent dans un monde particulier gouverné par un empereur. Ce monde est composé de plusieurs classes de personnes. Il y a d’abord les Martiaux, groupe d’où est issu Elias, ce sont les guerriers qui ont réussi à assouvir les autres et ont à ce moment là le plein pouvoir. Ensuite, il y a les Érudits, groupe dont fait partie Laia, qui étaient plein de savoir mais qui ont été assouvis et de ce fait, il leur est interdit de simplement apprendre à lire. Parfois libre, parfois esclave, ils peuvent faire l’objet d’un raid à tout moment.


Il s’agit de fantasy avec quelques mythes de créatures. J’ai beaucoup aimé cet aspect-là d’ailleurs.
L’histoire est passionnante, l’intrigue est captivante. Je n’ai pas réussi à lâcher ce livre avant d’arriver à la fin !
Ce roman est cependant parfois violent, sanguinolent mais ne cesse pas pour autant de nous happer vers la suite. C’est vraiment addictif : entre mes séances de lecture, je ne faisais que penser à la suite ! Je rêvais même de la suite des événements, c’est pour dire ! Et quelle fin ! Surprenante !


En conclusion, Une braise sous la cendre est un récit captivant qui allie à la perfection une alternance des points de vue. Les protagonistes comme les personnages secondaires sont intéressants et attachants. L’histoire est remplie de suspense et la fin m’a simplement donné envie de me précipiter sur la suite qui devrait sortir en octobre 2016. Vous n’imaginez pas à quel point j’ai hâte !

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j’ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j’administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

3 thoughts on “Une braise sous la cendre – Sabaa Tahir

    1. Tu as bien raison : fonce !!
      Mon seul regret, c’est de ne pas l’avoir acheté. Je l’ai emprunté à la bibliothèque. Tu peux être certaine que le deuxième, je l’achèterai à sa sortie !!

Laisser un commentaire