La belle italienne de Lucinda Riley

la belle italienne

Mon avis sur La belle italienne de Lucinda Riley publié aux éditions Charleston.


la belle italienne lucinda riley

Auteurs : Lucinda Riley

Edition française : Éditions Charleston

Date de sortie : 9 septembre 2016

Prix : 22,50 € voir sur Amazon

512 pages

Résumé de La belle italienne de Lucinda Riley

Rosanna Menici n’est qu’une petite fille lorsqu’elle rencontre Roberto Rossini, l’homme qui va changer sa vie. Dans les années qui suivent, leurs destins vont être liés par leur extraordinaire talent de chanteurs d’opéra et par l’amour obsessionnel qu’ils se vouent l’un à l’autre – un amour qui affectera leurs vies et celles de leurs proches. Mais, comme Rosanna le découvrira progressivement, leur union est hantée par des événements passés… Le parcours de Rosanna nous emporte des ruelles de Naples au monde prestigieux des plus grandes salles d’opéra.

transition

ce que j'en pense 2

Un drame à l’italienne sur fond d’opéra…

L’histoire

Nous suivons dans ce récit la jeune Rosanna. L’histoire commence alors qu’elle n’a que 11 ans.
La belle italienne est basé sur une histoire d’amour mais aussi sur le monde de l’opéra. En effet, c’est à ses 11 ans que Rosanna se promet d’épouser un jour le beau chanteur d’opéra Roberto Rossini mais c’est aussi à cet âge qu’elle commence à travailler son talent pour le chant.

Nous allons pouvoir découvrir la vie de Rosanna de ses 11 ans à plus de 30 ans et vagabonder dans ses souvenirs. Rosanna est présentée comme l’auteure principale de cette histoire grâce à des morceaux d’une seule lettre adressée à son fils qui ponctuent le récit. J’ai beaucoup aimé cette façon d’interrompre parfois le fil de l’histoire par quelque chose d’aussi intime qu’une lettre d’une mère à son fils.

Mon avis

J’ai globalement beaucoup aimé cette histoire même si elle était radicalement différente de ce à quoi je m’attendais. Je pensais lire une romance à proprement dite sur fond d’opéra et en réalité il s’agit d’un véritable drame. J’ai été assez étonnée par le dénouement et la fin. La vie de Rosanna est dramatique du début à la fin du récit alors que le talent qu’elle possède pour le chant lui promettait une carrière exceptionnelle dans les plus grandes salles d’opéra.

C’est une très belle histoire mais j’avoue avoir eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages en général. Je n’ai pas toujours compris toutes les décisions de Rosanna. J’ai trouvé qu’elle avait clairement un trouble de la personnalité et présente une importante dépendance affective. Cela altère réellement son jugement et l’isole de ses amis et sa famille. Je n’ai vraiment pas aimé Roberto dès les premiers chapitres. Il est égoïste, mégalomaniaque et continuellement dans la toute puissance ou presque. Les chanteurs sont généralement narcissiques mais là il bat clairement des records !

Cette histoire m’a évoqué plusieurs situations de patients et je pense qu’un psychiatre ou psychologue leur aurait été vraiment bénéfique. Et c’est là tout le génie de l’auteure selon moi. Toutes les relations ne sont pas saines, toutes les histoires d’amour passionnelles ne nous sont pas bénéfiques et c’est clairement ce que Lucinda Riley  a pu mettre en avant dans ce très beau roman.

Je pense que parfois, il faut savoir s’aimer assez soi-même pour ne pas accepter que l’on nous traite mal ou autre. J’ai beaucoup aimé certaines réactions de Rosanna allant dans ce sens. D’ailleurs, son évolution est frappante. Elle gagne en confiance en elle et en estime de soi de par son talent, sa carrière de soprano mais aussi de par sa maternité. Elle est à la fois forte et fragile et son destin ainsi que les leçons qu’elle a pu tirer au cours de sa vie sont vraiment très intéressants à découvrir.

Conclusion

Les éditions Charleston ont à nouveau su me ravir avec le destin d’une femme hors du commun. Ce récit allie amour, drames familiaux, trahison, succès et passion. Le monde de l’opéra en arrière-plan est un véritable ravissement. Je ne peux que vous recommander de succomber à cette très belle histoire.

mayumi 2

un petit mot pour la fin

Il lui avait juré que cela ne se produirait jamais. Il avait violé sa promesse et, même si cela la tuerait peut-être, Rosanna allait tenir la sienne.

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

2 thoughts on “La belle italienne de Lucinda Riley

  1. Il faut vraiment que je m’achète un livre de cette maison d’édition, je suis persuadée que ça me plaira! 😀 Je ne comprends pas pourquoi je n’en ai toujours pas dans ma PAL! Encore merci pour cet avis qui donne envie! 🙂

Laisser un commentaire