Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys

le sel de nos larmes

Mon avis sur Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys paru aux éditions Gallimard Jeunesse dans la collection Scripto.

Note : 5/5 


Auteure : Ruta Sepetys

Edition : Gallimard Jeunesse

Date de sortie : 16 juin 2016

Prix : 16,50 € voir sur Amazon

496 pages

Résumé du roman Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys

Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées. Chacun né dans un pays différent. Chacun traqué et hanté par sa propre guerre. Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte de la mer Baltique devant l’avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes… Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhelm Gustloff, un énorme navire promesse de liberté…Ruta Sepetys révèle la plus grande tragédie de l’histoire maritime, qui a fait six fois plus de victimes que le Titanic. Cette catastrophe méconnue lui inspire une vibrante histoire d’amour, de courage et d’amitié.Lumineux, captivant et bouleversant d’humanité.

transition

ce que j'en pense 2

Un récit bouleversant, des personnages à la réalité troublante… On n’en ressort pas indemne.

L’histoire de Le sel de nos larmes

Nous suivons 4 jeunes durant la seconde guerre mondiale : Joanna la belle infirmière lituanienne, Emilia la jeune polonaise au bonnet rose, Florian l’énigmatique jeune homme et Albert, un jeune soldat allemand mégalomaniaque très particulier.
Nous les suivons alors qu’ils sont coincés entre les nazis et les soviétiques dans une Europe de l’Est dévastée, dans l’horreur de la guerre.

Mon avis sur Le sel de nos larmes

Je tiens tout d’abord à dire que je suis très heureuse que ce titre soit sorti dans la littérature young adult. En effet, on sort un peu de la dystopie et des vampires pour aborder des thèmes qui sont importants. Ici, on s’immisce dans l’atrocité de la seconde guerre mondiale et je ne peux qu’apprécier le fait que l’Histoire et la fiction s’entremêlent enfin dans la littérature young adult !

Je pense que ce livre ne peut pas laisser indifférent. Il s’agit d’un roman historique basé sur des faits réels. En effet, Ruta Sepetys a effectué de nombreuses recherches et s’est rendue dans différents pays pendant 3 ans pour regrouper le plus d’informations possibles sur la plus grande catastrophe maritime de l’histoire : le naufrage du Wilhelm Gustloff alors qu’il était rempli de réfugiés. Elle se serait inspirée de l’histoire d’une cousine de son père, survivante du naufrage.

Le fait que le récit soit porté par 4 voix totalement différentes est vraiment une superbe idée. On a à la fois le point de vue d’un soldat nazi et le discours d’une jeune polonaise… C’est vraiment la meilleure façon de capturer l’histoire dans sa globalité et les enjeux pour chacun d’entre eux.

Certaines scènes sont bien sur plutôt dures car choquantes mais surtout criantes de vérité. On sait que cela s’est réellement passé comme ça ou presque et c’est surement bien plus choquant en soi.
J’ai été totalement happée par l’histoire de ces réfugiés trop longtemps tue. Au fil de ma lecture, je n’ai pas arrêté de m’indigner sur le secret total sous lequel est passé cette histoire au nom de la guerre. J’ai beaucoup aimé le fait de lire une sorte de dénonciation de ce qu’il s’est réellement passé à ce moment-là et qui a été passé sous silence. Aucun de mes livres d’histoire ne parlait de cette catastrophe maritime qui a fait plus de 9000 morts (en comparaison, le naufrage du Titanic connu de tous est à l’origine d’environ 2000 décès…)

Mais encore…

L’histoire des peuples des pays de l’est est trop peu racontée. En effet, on parle des enjeux politiques de la guerre et trop peu de la souffrance et de la cruauté infligée à des peuples coincés entre les 2 puissances de l’époque qui n’avaient rien demandé à personne.

Les chapitres sont très courts. De ce fait, on les enchaîne très rapidement. L’écriture est fluide et agréable et je n’ai clairement pas vu le temps passer. J’ai énormément aimé le style de l’auteure.

Le sel de nos larmes ne contient pas selon moi de jugement. De ce fait, il dénonce les atrocités de la guerre et ce qui est trop longtemps resté sous silence sans choisir de camp en dehors de celui des réfugiés.
Les personnages des réfugiés sont vraiment très attachants et on tremble à chaque instant pour eux. Vont-ils mourir ? Vont-ils survivre ? Le suspense est haletant jusqu’à la dernière page.

Enfin…

Le personnage du soldat allemand est mégalomaniaque, dans la toute puissance et totalement délirant sur une jeune femme qu’il a connu et qui l’a beaucoup marqué. Par conséquent, j’ai beaucoup aimé ce que l’auteure a fait de ce personnage. On le déteste au premier abord et puis on voit bien qu’il a un clair trouble du cours de la pensée avec un quasi automatisme mental, comme si ses pensées lui étaient dictées. J’ai trouvé cela très bien fait et très représentatif de l’Allemagne nazie et de ses partisans de l’époque même si peut-être un peu caricatural.

Le récit apporte plusieurs personnages secondaires qui sont, eux-aussi, très bien développés et très importants dans l’histoire.
J’ai beaucoup aimé que le titre soit tiré d’un passage dans le livre. En effet, ce petit rappel a été très apprécié !

La fin est inéluctable, on la connait depuis le début, l’histoire étant tirée de faits réels. Cependant, j’ai beaucoup apprécié que cela ne soit pas poussé au mélodrame comme dans Titanic. En effet, c’est écrit d’une telle façon que l’on est forcément touché sans que cela soit trop, sans que je ne pleure durant tout le naufrage. Enfin, un vrai respect de l’histoire et des personnes réelles ayant vécu ce drame est très présent tout au long de l’histoire.

coeurs

Conclusion

En conclusion, j’ai énormément aimé Le sel de nos larmes et je ne peux que vous conseiller. En effet, les personnages sont attachants. Aussi, l’histoire criante de faits réels et le récit est emprunt de beaucoup de valeurs, de principes, de respect. De plus, l’écriture est fluide et agréable. Vous ne pouvez clairement pas continuer à vivre sans connaître la vérité sur cette effroyable catastrophe maritime qui aurait du marquer les esprits à l’époque mais qui a été ignoblement passée sous silence sous prétexte d’un contexte de guerre.

mayumi noel

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j’ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j’administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

One thought on “Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys

Laisser un commentaire