Positive de Paige Rawl

positive

Mon avis sur Positive de Paige Rawl publié aux éditions Hachette.

Note : 3/5  


Auteur : Paige Rawl

Edition : Hachette

Date de sortie : 26 octobre 2016

Prix : 17,00 € voir sur Amazon

390 pages

 

Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout semble lui réussir. Jusqu’au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s’est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais cela en était le début.

transition

Merci aux éditions Hachette pour cette lecture !

ce que j'en pense 2

 

Un beau récit autobiographique dénonciateur emprunt d’innocence…

L’histoire

Paige Rawl écrit ici sa propre histoire : celle d’une jeune fille séropositive qui a perdu son père, qui est populaire et bien acceptée jusqu’à ce qu’elle confie à sa meilleure amie être atteinte du VIH. À partir de là, tout bascule et elle subit un harcèlement sans limite.

Mon avis

J’étais très attirée par ce roman de par le thème. Dans mon métier, on n’a pas forcément la possibilité de se mettre à la place du patient pour de vrai. On peut le comprendre, l’écouter, mais pas entrer dans ses pensées (bien que certains pensent le contraire… !).

Ce récit contient une histoire importante. Paige Rawl raconte son enfance, son adolescence, et toutes les difficultés qu’elle a du traverser, de la prise méthodique des médicaments depuis sa naissance, au harcèlement subi à l’école. La jeune fille enjouée et populaire s’est petit à petit fermée au monde.
Cette histoire, c’est aussi le récit d’une victoire. Celle de Paige sur son isolement. C’est aussi le récit d’un combat de tous les instants, celui de Paige contre la maladie. Elle explique avec des mots simples ce qu’est le VIH, puis le SIDA (qu’il ne faut pas confondre, comme elle le dit bien). J’ai trouvé cette description de la maladie très juste et très facile à comprendre. Personne ne connaît mieux une maladie que celui qui en est atteint !

Mais…

Cependant, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire. Le récit est entrecoupé de photos de la vie de Paige Rawl et j’ai trouvé ça très bien fait. Mais c’est surement la dimension autobiographique qui m’a éloignée du personnage principal. L’auteure décrit bien ses ressentis mais il m’est difficile de m’attacher à une petite fille analysée avec soin par elle-même vingt ans après.

Ce récit raconte une histoire importante et permet de prendre conscience de certaines choses. Ayant étudié le VIH durant mes études, certaines réactions m’ont paru évidemment absurdes. Cependant, je trouve cela glaçant de se dire que si ce livre est aussi important à l’heure actuelle, c’est surtout parce que ce harcèlement, ce rejet des malades, existe toujours (que cela soit le VIH ou une autre maladie, c’est d’ailleurs flagrant pour les patients en psychiatrie par exemple). C’est fou comme la notion de contagiosité peut changer la vision des gens autour d’un malade… (ou l’idée d’une contagiosité d’ailleurs !)

Ce livre n’est pas forcément du young adult pour moi. Oui, on suit une adolescente. Mais ce récit est important pour tous les âges !

Conclusion

En bref, je vous conseille vraiment ce livre si le sujet vous intéresse. Ayant déjà lu des témoignages similaires durant mes études, ayant déjà rencontré des personnes me racontant le même mal être, le même combat, je dois avouer ne pas avoir été plus séduite que cela. Je pense que c’est simplement du au fait d’avoir déjà rencontré ces malades et leur mal-être. Paige Rawl décrit avec brio son histoire et je dois avouer avoir été vraiment inspirée par le dernier chapitre.

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j’ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j’administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

2 thoughts on “Positive de Paige Rawl

Laisser un commentaire