Another story of bad boys Tome 1 de Mathilde Aloha

another story of bad boys tome 1

Liliana Wilson ne pensait pas qu’en intégrant la célèbre université de Los Angeles : UCLA, sa vie allait autant changer.
Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d’ici quelques années un diplôme en journalisme d’une des meilleures universités du monde puis parcourir le monde.
Tel était le futur auquel elle se destinait. Mais une rencontre dans la cité des anges, appelée Cameron va venir tout bouleverser, ses plans comme sa vie.
Comment cette histoire se finira-t-elle ?

Auteur : Mathilde Aloha

Edition : Hachette

Date de sortie :  25 janvier 2017

Prix : 18,00 € voir sur Amazon

600 pages

Je remercie les éditions Hachette pour l’envoi de cet ebook !

ce que j'en pense 2

Une histoire d’amour addictive mais qui m’a tout de même déçue par certains points…

Ma lecture a été très tourmentée. Tout d’abord, j’ai trouvé que c’était très long à débuter et je n’ai commencé à ressentir l’envie de connaître la suite qu’après 20 % de l’ebook lu ce qui est un peu long ! Au milieu de l’histoire, j’ai été globalement prise dans le récit même si certaines choses m’ont un peu fait grincer des dents et je dois avouer avoir été déçue par la fin.

Un personnage principal pathologique

Le personnage principal est Liliana, appelée Lili. Cette jeune fille a une image catastrophique d’elle-même. Elle est un parfait exemple d’un trouble de personnalité : passif-dépendant ! Elle a une grande immaturité affective et cela m’a vraiment dérangé. Cela me gêne d’autant plus que ce livre est à destination des adolescents qui se cherchent encore en amour et la vision de celui-ci dans ce roman est plus que catastrophique. En effet, Cameron, le « bad boy » de l’histoire, se conduit un million de fois de façon très irrespectueuse et elle le pardonne très facilement à chaque fois, sans soucis et en quelques heures voir minutes. C’est tellement horrible de la voir se faire malmener comme ça ! Une de mes chefs psychiatre a dit un jour à une de nos patientes ayant ce trouble de personnalité : « Parfois, il faut savoir s’aimer assez soi-même pour ne pas accepter d’être traitée comme cela et arriver à dire STOP. «  Et j’ai pensé à cette phrase tout au long de ma lecture. On dirait que Liliana en redemande !

En contrepartie, j’ai plutôt bien aimé les personnages secondaires qui sont tous très attachants; même si bizarrement, ils trouvent tous Lili exceptionnelle…

Un « bad boy » pas si bad et sa jeune fille en détresse

Cameron est sexy, oui. Cependant, on a droit à son point de vue de temps à autre pour bien montrer qu’il est en réalité très sensible. Du coup, l’image du bad boy est très rapidement fissurée. Cela ne l’empêche cependant pas d’accumuler les erreurs, les mauvais points et de faire l’imbécile tout au long du roman. J’ai parfois eu l’impression que Liliana tendait le bâton pour se faire battre. On parle d’amour, du vrai dans ce livre alors que la protagoniste n’a que 17 ans et que son prétendant la traite très mal. J’ai été profondément dérangée par cette histoire finalement quand j’y repense. On lit du « girl power » quand tout ce qui nous est montré est une passivité agaçante de la jeune fille !

Le récit en lui-même

Ce qui m’a beaucoup dérangé au départ, c’est le style d’écriture très immature de l’auteure. Cela n’est pas un reproche, l’auteure est encore très jeune et son style ne peut que se bonifier avec le temps et je ne manquerai pas de lire ses prochains livres pour en étudier l’évolution !
On retrouve une grande difficulté à mener la totalité de l’intrigue en même temps. En effet, deux grosses sources de suspense sont amenées en début de récit mais sont quasiment oubliées au profit de la romance qui s’installe. Puis on en traite à nouveau un seul aspect à la fois. Bref, on voit que cela semble compliqué d’entrecroiser les différents aspects du récit mais cela provient très certainement de la jeunesse de la plume.

La fin ne m’a pas séduite car elle est franchement irréaliste. Elle est en effet très pratique pour donner envie de lire le deuxième tome mais c’est clairement trop. L’accumulation est trop rapide et la toute dernière scène est franchement impossible avec une maman aimante et attentive comme présentée au début du roman.

another story of bad boys tome 2

Conclusion

De bonnes idées mais une plume encore trop immature et des personnages profondément pathologiques. Je n’ai malheureusement pas été séduite par ce premier tome. Cependant, je ne manquerai pas de lire le prochain tome sortant en juin pour jauger l’évolution de la plume et voir si l’auteure a réussi à donner une toute autre direction à l’histoire.

il manquait quelque chose notation

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

7 thoughts on “Another story of bad boys Tome 1 de Mathilde Aloha

  1. Ha effectivement, tu n’as pas trop aimée ce livre. Par contre je ne pensais pas que c’était un Ebook. Je suis plus livre papier que numérique. Je le lirais peut être plus tard s’il sort en librairie.
    Je te dit à bientôt .

  2. OK je ne l’ai pas encore vue alors. Mais bon, il est pas encore dans mais achat prévue pour l’instant.
    Je te fait plein de bisous, passe une bonne journée . A+ 😉

  3. Pour le coup on a quasi le même avis, j’ai grincer des dents aux mêmes moments que toi ! Je ne sais pas si j’achèterai le deuxième, après avoir lu les premiers chapitres dispo grâce à Shazam je suis pas hyper convaincu. C’est dommage.

    Bisous chaton

Laisser un commentaire