Calendar Girl Tome 1 : Janvier d’Audrey Carlan

calendar girl t1 janvier

Mia Saunders rêve de devenir actrice, elle a quitté Las Vegas où elle vivait avec sa sœur et son père pour s’installer à Los Angeles. Mais elle va devoir revoir ses projets, car Mia a besoin d’argent, de beaucoup d’argent. Elle doit en effet rembourser les dettes de jeu de son père. Un million de dollars. Son ex-petit ami est celui qui a prêté de l’argent à son père, l’a fait tabasser et l’a envoyé à l’hôpital où il est dans le coma. Bref, il faut qu’elle protège son père et sa petite sœur qui est la prochaine sur la liste de Blaine. Elle ne voit qu’une issue, contacter sa tante qui possède une agence d’escorts. Celle-ci, trop heureuse de pouvoir aider sa nièce, lui propose un accord. Elle sera l’escort d’un homme différent par mois pendant un an. Chaque contrat lui rapportera 100 000 dollars. La jeune femme accepte et se prépare donc à sillonner les États-Unis et à rencontrer les hommes qui s’offrent ses services.
De mois en mois, nous allons suivre Mia dans ses différentes missions. Une Mia déterminée, sexy, drôle et généreuse. Une Mia qui s’est promis de ne pas tomber amoureuse, mais qui aura du mal tenir sa promesse.
Mia relèvera-t-elle le défi de sauver sa famille ?

Auteurs : Audrey Carlan

Edition : Hugo Roman collection New Romance

Date de sortie :  5 janvier 2017

Prix : 9,95 € voir sur Amazon

154 pages

 

ce que j'en pense 2

LA série new adult de l’année 2017…

Une héroïne forte et déterminée

Dans cette histoire, nous suivons donc Mia qui devient escort-girl pour rembourser les dettes de son père (qui s’élèvent à un million de dollars !)
Chaque mois, elle a donc une nouvelle mission dans une nouvelle ville avec un nouvel homme. De quoi se régaler tous les mois !
Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est l’héroïne. Lorsque je lis un roman new-adult, je retombe très souvent dans le schéma habituel jetehais-puisjet’aime-epousemoi. Ce que j’ai donc beaucoup apprécié, c’est que cette série n’est pas basée sur ce schéma. Mia sait ce qu’elle a à faire pour sauver son père et elle n’en démord pas. Elle reste forte et ne tombe pas dans la facile passivité.

Un homme à tomber, un peu cliché

Mia est donc en mission pour Wes, magnifique scénariste absolument parfait : beau, intelligent, musclé, riche, doué sous la couette, drôle. Bref, pas un défaut ne transpire de Wes, le beau surfeur. Franchement, on en tombe rapidement raide dingue. Même si j’ai justement trouvé que Mia tombait un peu trop facilement. Il est exempt de défauts, et ça c’est dommage. Les défauts font, en plus des qualités, qu’une personne est unique en son genre. Et clairement, là, je n’en ai trouvé aucun. À part qu’il se noie dans son travail qu’il aime tant…

Le côté new adult

Qui dit new adult, dit scènes de sexe. Ne vous attendez pas à autre chose, cela constitue les 3/4 du roman. Je m’y attendais et ça ne m’a pas dérangé. J’ai apprécié que cela ne soit de façon respectueuse pour le coup et qu’on ne tombe pas dans le trop vulgaire.
Cependant, j’ai abhorré les conversations entre Mia et sa meilleures amies. Autant en anglais, je pense que les « bitch » passaient crème. Autant dans la traduction française, les « ma petite pute » et « je t’aime ma salope » ne passent carrément pas. Ça fait trop pétasse-vulgos-idiote et, clairement, ça ne collait pas au personnage de Mia par ailleurs.

Conclusion

Ce premier tome de la saga Calendar Girl a été une plutôt bonne lecture. Je suis totalement tombée en pâmoison devant le beau Wes qui va sacrément me manquer dans les tomes suivants. J’ai été agréablement surprise par le personnage de Mia qui s’est montrée plus forte et déterminée que je ne l’aurais surement été moi-même. Je lirai très certainement toute la saga !

bonne lecture notation

mayumi saint valentin

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

10 thoughts on “Calendar Girl Tome 1 : Janvier d’Audrey Carlan

  1. J’ai très envie de lire ce livre. Je suis contente qu’il t’ai plus. Je suis comme toi j’aime pas tombé sur des histoire trop parfaite ou trop cliché. Des bisous à bientôt.:)

    1. MERCI pour la précision. Je cherchais en faisant ma chronique et certains sites confondent les deux et comme je suis encore novice dans ces deux genres… De ce que je comprends, la New Romance du coup est un sous-genre de la romance et partage des similarités avec le new adult tout en étant un genre différent. Dans le New adult, on peut avoir du fantastique ou autre derrière les scènes de sexe par exemple. Est-ce que je me trompe ? ^^ (je vais donc ajouter ce nouveau genre au menu et changer ça, merci ! :p)

      1. Alors 🙂
        – La New Romance est un label déposé par la maison d’édition Hugo&cie. Il s’agit en effet d’une particularité du genre de la romance, qui contient des scènes érotiques (à des degrés parfois différents) et où se cache toujours une histoire d’amour.
        – Le New Adult, pour moi, met en scène des personnages qui ne sont plus adolescents mais qui sont encore dans l’univers de la fac ou des études. Il y a donc un facteur d’âge 😉 et oui, il y a effectivement une romance derrière.

        1. Merci pour la précision, c’est beaucoup plus clair ! J’ai fait les modifications nécessaires 🙂 et j’ai bien aimé le deuxième tome lu hier même si j’ai moins apprécié Alec… J’espère bien aimer Tony ! 🙂

Laisser un commentaire