Filles du désert de Chris Bohjalian

filles du désert

Alep (Syrie), 1915.
Elizabeth Endicott, une jeune Américaine, arrive en Syrie durant le génocide arménien. Elle se lie d’amitié avec Armen, un ingénieur arménien qui a perdu sa femme et sa fille. Mais très vite, Armen quitte Alep pour s’engager dans l’armée anglaise. Il entame alors une correspondance avec Elizabeth et comprend qu’il est tombé amoureux de la riche Américaine, si différente de la femme qu’il a perdue.

Bronxville, banlieue de New York, 2012.
Laura Petrosian, romancière, n’a jamais accordé beaucoup d’importance à ses origines arméniennes. Jusqu’au jour où une amie l’appelle : elle croit avoir reconnu la grand-mère de Laura sur une photo tirée d’une exposition au musée de Boston. Laura entreprend alors un voyage à travers son histoire familiale et découvre un terrible secret enfoui depuis des générations.

Auteur : Chris Bohjalian

Edition : Charleston

Date de sortie :  15 mai 2017

Prix : 8,90 € voir sur Amazon

416 pages

 

Je remercie les éditions Charleston pour l’envoi de ce livre !

ce que j'en pense 2

Des femmes fortes évoluant dans des faits réels horrifiants…

L’histoire

Dans cette histoire, nous suivons deux femmes à deux époques différentes. La première se nomme Elizabeth et va se rendre à Alep, en plein génocide arménien dans l’empire ottoman de 1915 durant la première guerre mondiale.
La deuxième se nomme Laura, elle est romancière et est la petite fille d’Elizabeth. Elle va découvrir les horreurs dont ses aïeux ont été témoins alors qu’elle vit en 2012.

Mon avis

Je dois avouer avoir beaucoup apprécié cette histoire malgré les événements très durs dans lesquels les héroïnes évoluent. Cela m’a beaucoup fait penser au livre Le sel de nos larmes pour le coup.
En effet, on va découvrir ce qu’il s’est passé en Turquie, durant un génocide méconnu voir démenti. Encore un fait de l’histoire que certains préfèrent oublier. En effet, plus d’un million et demi d’Arméniens ont été massacrés par les Turcs qui étaient alors alliés à l’Allemagne. Le génocide a donc eu lieu dans l’empire ottoman. Leur religion différaient, en effet, les Turcs sont musulmans, les Arméniens chrétiens.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Elizabeth qui évolue durant cette période. Elle est courageuse, passionnée, et ne rechigne pas à se relever les manches. Elle quitte son confort américain pour aller aider les arméniens. Une femme forte que j’ai beaucoup appréciée !

Le récit alterne entre les faits passés et le présent durant lequel Laura découvre peu à peu ses origines.

La plupart des faits sont tragiques, les scènes sont parfois dures, les mots percutants. Cependant, ce livre porte aussi un peu d’espoir de par le destin de certains des personnages.

Conclusion

J’ai beaucoup aimé ce roman percutant parfois dur mais nécessaire. La fiction s’allie à la volonté de dénoncer un génocide méconnu de beaucoup, démenti par certains. Il est certain qu’après avoir lu ce roman il faut se tourner vers quelque chose de bien plus léger mais j’ai beaucoup aimé le découvrir !

bonne lecture notation

mayumi 4

 

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j’ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j’administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

5 thoughts on “Filles du désert de Chris Bohjalian

Laisser un commentaire