Hate List de Jennifer Brown

hate list le livre de poche

C’est elle qui a eu l’idée de la liste, mais elle n’a jamais voulu que quelqu’un meure. Valérie est effondrée après le drame survenu à son lycée. Son petit ami Nick a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu’ils avaient écrite pour s’amuser, et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants. Puis, Nick s’est suicidé. Mais Valérie, elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses. Jusqu’au matin où elle se lève, et quitte sa chambre pour retourner au lycée.

Auteur : Jennifer Brown

Edition : Le livre de poche

Date de sortie :  22 octobre 2014

Prix : 6.90 € voir sur Amazon

416 pages

 

 

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Maud de la chaîne Des livres/Une fille !

ce que j'en pense 2

Une reconstruction au retour de l’enfer…

L’histoire

Nous suivons Valérie dans les méandres de son esprit torturé. Cette jeune fille était la petite amie de Nick. Avec lui, elle refaisait le monde. Et pour ce faire, ils avaient imaginé une liste de gens sans qui leur vie serait beaucoup plus simple. Sauf que voilà, Nick semble avoir pris cette liste au sérieux et décide un matin de tirer sur les personnes inscrites dessus avant de se suicider. Valérie, ayant survécu à la tuerie malgré une blessure par balle, va devoir se reconstruire et se réinsérer dans la société…

Mon avis

J’ai commencé ce livre le cœur lourd. En effet, le sujet est difficile. Lorsque la haine prend le pas sur le reste et détruit tout sur son passage, comment reprendre une vie normale alors que le pire est arrivé, alors que l’inimaginable s’est passé ?

Cette ambiance était étouffante lorsque l’on revenait sur les événements et je dois avouer qu’à chaque fois que le personnage de Nick apparaissait il me mettait mal à l’aise. J’ai vraiment du mal à comprendre comment Valérie a pu passer à côté. En effet, il est dérangeant et psychiatriquement très intéressant !

Les thèmes prépondérants dans ce livre sont évidemment le harcèlement scolaire et le mal-être des adolescents trop souvent ignoré, mais aussi le deuil, le syndrome de stress post-traumatique,  l’acceptation, le pardon et le renouveau. En bref, beaucoup de belles notions sont abordées dans ce récit.

Je dois avouer que Valérie a été fascinante, sa reconstruction était intéressante. Cependant, j’ai aussi trouvé qu’elle se victimisait beaucoup. En effet, l’ensemble du lycée a souffert de cette histoire, beaucoup d’étudiants ont perdu un ami, une connaissance, tout le monde a été traumatisé et pourtant elle est uniquement axée sur elle-même et ses propres plaintes comme si elle avait été celle qui en avait souffert le plus et j’avoue que cela m’a un peu agacé.

Mais encore…

L’atmosphère est très pesante. Je pense que c’est vraiment accentué par le fait que ces événements se sont finalement déjà réellement déroulés plusieurs fois.

Le dénouement est très intéressant et la fin a sur m’arracher quelques larmes malgré le fait qu’elle n’ait rien de profondément triste, elle reste émouvante, touchante.

Le récit est psychologiquement pas trop mal travaillé. J’ai absolument détesté les parents de Valérie qui sont culpabilisants au possible au moment où elle aurait le plus besoin de soutien. Cependant, j’ai beaucoup aimé son petit frère ainsi que certains lycéens.

Enfin, j’ai vraiment détesté la diabolisation d’un service de psychiatrie. L’ensemble des clichés y est présent et cela m’a agacé. Cependant, j’ai beaucoup aimé le psychiatre libéral qui suit Valérie par la suite. On voit qu’il est très humain et dans le soin et on voit enfin la vraie prise en charge psychiatrique malgré quelques excentricités !

Conclusion

Hate List a été une très bonne lecture qui a réussi à me chambouler et que j’ai commencé et terminé le coeur lourd. Il s’agit d’un bon livre pour adolescent qui prône les valeurs de la tolérance, de la compréhension de l’autre ainsi que de l’acceptation de chacun.

bonne lecture notation

 

un petit mot pour la fin 2

Le docteur Hieler s’est littéralement déployé pour se redresser derrière un bureau en retirant ses lunettes et en dévoilant un sourire, bouche fermée, qui lui donnait quelque chose de triste. Si je devais écouter toute la journée les récits de gens qui souffraient, je pense que je n’aurais pas l’air très gaie, moi non plus.

N'hésitez pas à partager cet article !Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

6 thoughts on “Hate List de Jennifer Brown

  1. J’avais déjà aperçu ce livre à la bibliothèque il y a bien longtemps, mais à l’époque je ne mettais pas à arrêter dessus. Mais après avoir lu ton avis, je pense bien que je vais finir par l’emprunter 🙂 Même si cette lecture promet d’être dure et remplie d’émotions…

Laisser un commentaire