Les yeux de Sophie de Jojo Moyes

les yeux de sophie

Paris, 1916. Sophie Lefèvre doit prendre soin de sa famille alors que son mari part pour le front. Quand la ville tombe entre les mains de l’armée allemande, au milieu de la Première Guerre mondiale, Sophie est contrainte de faire le service tous les soirs à l’hôtel réquisitionné par le nouveau commandant et ses hommes. À l’instant où l’officier découvre le portrait qu’Édouard a fait de sa femme, cette image l’obsède. Une dangereuse obsession qui menace la réputation, la famille et la vie de Sophie, et va la conduire à prendre une terrible décision.

Un siècle plus tard, à Londres, Liv Halston reçoit ce portrait en cadeau de la part de son mari avant de recueille son dernier soupir. Sa vie est bouleversée de plus belle lorsqu’une rencontre de hasard lui permet de découvrir la véritable histoire de ce tableau.

Auteur : Jojo Moyes

Edition : Milady

Date de sortie :  20 octobre 2017

Prix : 18,90 € voir sur Amazon

576 pages

Merci aux éditions Milady pour ce livre !

ce que j'en pense 2

Une belle brique historique à dévorer…

Dans cette histoire, nous avons la joie de suivre deux jeunes femmes fortes à deux époques différentes : Sophie, en 1917 et Liv, en 2006. Toutes deux sont reliées par un même tableau intitulé Les yeux de Sophie.

J’ai vraiment adoré cette histoire dès les premières pages. Nous commençons par suivre Sophie et découvrons à ses côtés la terreur et l’horreur sous l’occupation allemande en plein milieu de la première guerre mondiale dans un tout petit village du nord de la France : Saint-Péronne. Cela m’a beaucoup parlé car, vivant dans le nord de la France, j’entends depuis toute petite parler de cet aspect de la grande guerre et j’ai été plus que happée par le récit.

Sophie est un personnage très fort, courageux et dévoué à sa famille, à ses voisins. Son mari est parti à la guerre et elle attend inlassablement son retour, espérant le revoir vivant un jour. Alors qu’elle est forcée d’accueillir l’armée allemande dans son petit hôtel à dîner le soir, le commandant remarque le tableau qui fait l’objet de tout ce livre et vient à développer une sacrée attirance pour la jeune femme et c’est là que tout s’emballe. Je dois avouer avoir absolument adoré le personnage du commandant qui pose vraiment la question de l’ennemi dans une guerre. On se rend compte qu’il est toujours bien facile de stigmatiser l’occupant, mais finalement, est-il si différent de nous ? Ce personnage m’a vraiment touché par son authenticité et c’est vraiment cette description de « l’ennemi » que j’ai pu entendre lorsque j’étais enfant.

D’autre part, Liv est aussi un personnage fort. Veuve alors qu’elle n’a que 30 ans, elle est enfoncée dans une sacrée dépression réactionnelle qui lui laisse peu de répit. Sa vie va se retrouver bouleversée lorsqu’elle s’apercevra que le tableau que son mari lui avait offert en cadeau de mariage 10 ans auparavant n’est autre que le sacré Les yeux de Sophie

Mais encore…

L’histoire est prenante, addictive, malgré quelques longueurs. J’ai vraiment adoré l’histoire de Sophie sous l’occupation allemande et la transition vers 2006 est assez difficile car on doit à nouveau comprendre où on se trouve et avec qui et cela fait clairement l’objet de quelques longueurs alors qu’on était totalement happé par le récit auparavant… Heureusement, le lien est ensuite fait avec le tableau en question et la fin est bien rythmée ! On se retrouve à ne plus pouvoir lâcher le livre !

J’ai trouvé la fin vraiment belle et pleine d’espoir. On découvre les horreurs de la guerre mais aussi l’espoir d’après-guerre pour les survivants. J’ai vraiment adoré suivre ces deux personnages forts, surtout Sophie et sa famille !

Le thème de l’occupation est aussi très important car c’est un aspect que l’on a souvent sous-estimé et qui est peu connu en dehors de la France. Les Français ont vécu cette occupation et les horreurs qui y sont liés mais, quand on parle d’une guerre à l’étranger, on la réduit souvent vite à la guerre des tranchées, en oubliant le courage des habitants de petits villages occupés mais résistants !

Conclusion

Les yeux de Sophie est une lecture vraiment addictive après quelques pages. On peut noter quelques longueurs par la suite, mais cela ne nous empêche pas de continuer notre lecture pour avoir le fin mot de l’histoire. De plus, on ne peut qu’être inspirée par le personnage de Sophie, forte et courageuse même durant les pires moments de l’histoire, mais aussi par Liv, qui se relève lentement d’un terrible drame. J’ai vraiment adoré ce roman et je le recommande aux amateurs du genre !

très bonne lecture notation

N'hésitez pas à partager cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j’ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j’administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

9 thoughts on “Les yeux de Sophie de Jojo Moyes

  1. Comme toi, j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture ! J’ai bien moins adhéré avec Liv, mais Sophie représente tout ce que j’aime chez les héroïnes de roman. Je n’avais jamais lu de Jojo Moyes mais j’ai vraiment adhéré à son écriture !

Laisser un commentaire