À première vue de Colleen Hoover

à première vue

Certaines erreurs méritent d’être pardonnées
Merit Voss sait qu’elle est une fille un peu bizarre. Elle collectionne, par exemple, les trophées qu’elle n’a pas gagné. C’est en voulant en acquérir dans une brocante qu’elle fait la connaissance d’un séduisant jeune homme, Sagan. Il lui plaît immédiatement mais elle va vite réaliser que la situation risque d’être un peu plus compliquée qu’elle ne le pensait et que l’alchimie qu’elle a cru percevoir entre eux, a peu de chances de se développer.
Rien n’est jamais simple dans la famille Voss. Ses parents sont séparés officiellement mais vivent encore sous le même toit, celui d’une ancienne église désaffectée. Son père a épousé l’infirmière de son ex-épouse, qui l’a assistée lorsqu’elle a eu un cancer. Ses frères et soeurs ont des traits de caractère qu’elle n’apprécie pas et qui le rendent aussi étranges que leurs parents. Merit ne supporte plus cette famille dont elle juge sévèrement chaque membre.
Mais, le pire est peut-être à venir quand elle découvre que les apparences sont peut-être trompeuses. Quand la vérité se dévoile, lorsque des secrets bien gardés commencent à émerger,
Merit est confrontée à une tâche difficile : remettre toutes ses certitudes en question.

Auteur : Colleen Hoover

Edition :  Hugo Roman

Date de sortie :  11 octobre 2018

Prix : 17 € voir sur Amazon

360 pages

 

ce que j'en pense 2

Un premier coup de cœur signé Colleen Hoover !

L’histoire

Dans ce roman, nous suivons une jeune adolescente appelée Merit, dont la vie n’est vraiment pas facile… On se retrouve face à une famille totalement dysfonctionnelle. En effet, elle vit avec son père, sa belle-mère, son frère, sa sœur et son demi-frère. Jusque là, tout va plutôt bien. Sauf qu’il y a aussi sa mère qui vit dans le sous-sol de leur maison et n’en sort jamais… et tout ce beau monde vit dans une ancienne église avec un superbe Jésus ornant le séjour… ! On se rend vite compte qu’il y a un énorme manque de communication entre la plupart des membres de cette famille et on voit Merit d’abord vraiment livrée à elle-même, s’isoler de plus en plus par la suite.

On la découvre alors qu’elle va s’acheter un trophée. En effet, Merit aime s’acheter des trophées qu’elle ne gagnera jamais lorsqu’elle a un petit coup de blues… Et des trophées, elle en a malheureusement déjà toute une collection ! C’est au moment d’en acheter un énième qu’elle va rencontrer Sagan, un jeune homme pour lequel l’attraction sera immédiate… mais il lui sera surtout interdit d’en tomber amoureuse !

Petit à petit, on va être confronté à une multitude de secrets de famille qui vont s’accumuler et la pauvre Merit va se retrouver totalement écrasée sous le poids de ceux-ci, surtout en ajoutant encore ses problèmes personnels d’adolescente

Mon avis

Il ne s’agit pas là d’une romance au premier plan, mais bien plus d’une réflexion globale sur la vie d’une adolescente en rupture avec sa famille, mais aussi ses amis ou encore l’école…
Colleen Hoover traite ici avec brio de la dépression de l’adolescent qui passe trop souvent inaperçue. En effet, elle nous enseigne qu’un adolescent semblant se rebeller, semblant faire « sa crise d’ado », est bien souvent un adolescent en souffrance.

Toutes les questions importantes à l’adolescence sont abordées ici, que cela soit le rapport au corps, l’intégration dans un groupe, le rôle que l’on tient dans sa propre famille, la sexualité, mais aussi l’homosexualité. Bref, on va parler de beaucoup de choses avec justesse et émotion.

Il s’agit là d’une histoire sans grande action, sans énormément de rebondissements. Le talent de Colleen Hoover consiste ici à vous happer dans des situations du quotidien, grâce à des personnages loin d’être ordinaires. En effet, tous les personnages sont attachants car très développés. On a vraiment l’impression de les connaître comme des amis. Ils sont très souvent remplis de failles, de faiblesses et loi d’être parfaits, mais c’est surement comme qu’on les aime le plus : criants de vérité.

Ce récit a été une véritable addiction pour moi. Je l’ai dévoré en deux jours car je me suis forcée à faire quelques pauses et à sortir… sinon j’aurais tout lu en une journée. Je n’ai vraiment pas pu lâcher ce roman avant la fin. J’ai absolument adoré la plume de Colleen Hoover, qui n’a décidément pas son pareil pour décrire des personnages, des situations du quotidien avec tant de réalisme.

On s’attache vraiment à toute cette petite famille bien étrange et on a vraiment hâte d’en découvrir tous les secrets !

La dépression chez l’adolescent

J’ai été réellement ravie par la façon d’aborder ce sujet si particulier dans ce roman. On reste loin des clichés et on démystifie le tout avec des mots simples. On se retrouve avec une auteure qui parle enfin d’une maladie, sans honte associée, sans préjugés. MERCI Colleen Hoover d’avoir traité ce sujet encore tellement tabou et méconnu. Un adolescent qui semble difficile, allant à l’encontre des règles, qui provoque, qui semble irritable, est trop souvent un adolescent en souffrance, en dépression ! Le sujet de ce roman est tellement important et tellement bien abordé qu’il serait vraiment bon que certains adolescents, mais aussi certains parents, le lisent ! Je ne peux pas vous spoiler, mais j’ai vraiment aimé le fait d’aller jusqu’à une certaine extrémité dans la dépression, ici si bien menée, si bien traitée, si bien analysée. Enfin !

Conclusion

À première vue est un roman percutant et touchant sur le sujet de la dépression de l’adolescent. Colleen Hoover évoque avec brio plusieurs thématiques très importantes durant cette période si particulière pour chacun. C’est écrit sans cliché, sans préjugé, avec justesse et sans fausse pudeur. On démystifie la pathologie dépressive bien trop souvent sous-diagnostiquée chez l’adolescent. J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce roman si fort et réaliste ! 

coup de coeur notation

un petit mot pour la fin 2

[…] je me demande pourquoi tout le monde dans la famille refuse de se dire des gentillesses et de s’embrasser depuis si longtemps. Ça ne fait pas de mal. On en est juste arrivés à un point où chacun attend que ça soit fait. C’est sans doute là l’origine de bien des conflits familiaux. On n’a pas le courage de faire le premier pas, d’évoquer nos difficultés.

N'hésitez pas à partager cet article !Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

4 thoughts on “À première vue de Colleen Hoover

Laisser un commentaire