[Actu Série] Insatiable

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous donner mon avis sur la nouvelle série Netflix qui se voulait être la série de l’été 2018 : Insatiable.

insatiable 1

Je ne pensais pas engloutir cette série à un moment donné dans ma vie après avoir vu ce teaser catastrophique qu’ils ont osé sortir.

On nous fait croire via ce teaser qu’il s’agit d’une énième série nullos dépassée qui fait l’apogée de la grossophobie en vantant les mérites de la minceur… Une série que je n’aurais jamais regardée en temps normal… Sauf que j’ai retrouvé mon chéri devant et que j’ai décidé de lire à côté de lui, ponctuant ma lecture de « mais tu ne peux quand même pas regarder ça » ou « mais c’est une honte cette série »… pour finalement me laisser prendre au jeu. Et vous allez vite comprendre pourquoi.

L’histoire

Insatiable 6

Patty est une jeune fille en surpoids, harcelée au lycée qui se fait un jour fracturer la mâchoire. Obligée de manger avec une paille pendant plusieurs semaines, elle va faire sa rentrée des classes avec tous ses kilos en trop envolés. Elle va alors demander à Bob Armstrong, un avocat qui ne rêve que de coacher une miss pour les concours de beauté, de d’abord la défendre puis de la coacher…

On retrouve dans cette histoire Alyssa Milano dans le rôle de Coralee, la femme de Bob Armstrong. Issue d’un milieu modeste, elle fera tout pour s’élever dans la société… Elle aussi est très concernée par les apparences et leur importance.

insatiable alyssa milano

Une série bien loin du teaser

Après avoir terminé la saison 1, je peux vous dire que ce teaser ne rend vraiment pas justice à cette série. Celle-ci est très loin de l’apogée de la grossophobie que j’attendais. On nous montre une jeune fille vulnérable à l’histoire de vie compliquée, qui n’est pas grosse car elle aime manger et le revendique. Non, non. Dès le début, Patty est une adolescente en souffrance, extrêmement angoissée, qui mange car c’est sa seule défense contre l’angoisse, cette carapace qui la coupe du monde. Soyons honnêtes, j’ai déjà rencontré des jeunes filles dans ce cas de figure, j’ai déjà été dans ce cas de figure, alors c’est plausible et loin d’être de la grossophobie. De plus, on met clairement l’accent au début sur le harcèlement terrible, sur cette grossophobie justement. Les personnages qui harcèlent Patty sont tournés en ridicule tout du long et on ne fait vraiment que dénoncer ces choses pour moi.

insatiable 7

Bref, je me suis donc mise à regarder cette série qui semblait moins catastrophique que le teaser.
Certains passages peuvent agacer si on les prend au premier degré… il ne faut pas perdre de vue l’humour noir derrière !

Une comédie noire satyre des Etats Unis d’aujourd’hui

C’est vraiment cela qui caractérise cette série pour moi. Il s’agit vraiment d’une comédie noire, l’humour y étant employé étant des plus noirs. On va enchaîner les situations burlesques, les discours cocasses et autres moments WTF, dans une volonté claire de dénoncer l’état actuel des USA.

insatiable 2

Cette série va tour à tour démanteler le rêve américain tel qu’on le connaît et montrer que les apparences sont très souvent trompeuses. D’ailleurs, cette série nous montre bien que même si Patty a perdu tous ses kilos en trop, elle n’a pas pour autant plus heureuse… au contraire ! Alors qu’elle pensait qu’il s’agissait de son principal problème, elle va s’apercevoir qu’il ne faisait que masquer la profondeur des soucis qui l’entourent. De plus, cette grande transformation physique va être à l’origine de nombreux questionnements chez elle et va occasionner un grand remaniement de sa personnalité. Jusqu’au bout, nous avons affaire à un personnage principal qui devient de plus en plus antipathique, n’hésitant pas à blesser les autres pour arriver à ses fins, jusqu’à un dernier épisode des plus noirs qui nous montre toute l’horreur de cette nouvelle jeune fille nouvellement mince…

Cette série va soulever tout un tas de sujets importants. Elle va dénoncer l’intense superficialité des familles de classe moyenne et l’importance de l’apparence. Elle va aussi évoquer des sujets forts comme l’homophobie, la transidentité, la toxicomanie des adolescents sous pression. On va aussi parler de la sexualité chez les adolescents, du premier petit ami et de ce que peuvent cacher toutes ces relations que l’on idéalise.

insatiable 3

Une quête identitaire

J’ai trouvé que cette série nous montrait bien que l’apparence importait peu dans les sentiments de bonheur, de bien-être. Patty est avant tout montrée comme une jeune fille en quête d’identité, en quête d’attention et de reconnaissance, bien plus qu’en quête de vengeance. Elle est avant tout une jeune fille qui n’a jamais connu son père et dont la mère est alcoolique. Une fois mince, elle va alors penser aux concours de beauté pour trouver cette reconnaissance et cette attention qui lui fait défaut. D’ailleurs, en choisissant Bob comme coach, c’est une figure paternelle qu’elle choisit.

insatiable 5

D’ailleurs, on retrouve encore via les concours de beauté une critique de ceux-ci. Les filles qui y participent sont soit en quête de reconnaissance et d’attention, soit poussées par leur parents…

Un manque cruel de profondeur

Ce qui plombe pas mal cette série, c’est son manque cruel de subtilité et de profondeur. Une telle série ne peut décemment pas encenser le public américain. C’est trop brutal, et ça tourne de façon trop abrupte la société américaine en ridicule. Cela ne pouvait décemment pas marcher, surtout avec un teaser tel qui a réussit à créer une polémique sur la série pile à sa sortie.

Je pense qu’il est important d’aller au-delà du teaser, car au final, c’est une série qui ne m’a pas déplu. Les messages sont importants, mais donnés maladroitement. On ne va pas jusqu’au bout des choses et on préfère enchaîner des scènes burlesques et des révélations WTF pour garder le téléspectateur…

Sincèrement, avec le dernier épisode de la saison, je me suis vraiment demandé si j’allais parler de cette série. On tombe vraiment dans un humour noir très décalé avec des personnages plus noirs et tordus que jamais

insatiable 4

J’aime tout de même beaucoup le titre de la série. Patty se montre durant toute la série totalement impossible à satisfaire et c’est un message important. Même avec un changement radical d’apparence, elle ne ressent aucune satisfaction.

Conclusion

Insatiable était très loin de ce que j’imaginais en regardant le teaser qui me paraissait absolument catastrophique et honteux. Je ne me suis pas attachée aux personnages, mais j’ai apprécié son côté satyre d’une Amérique qui joue toujours davantage sur les apparences. Je trouve cependant le scénario globalement maladroit et manquant de profondeur. J’ai tout de même été surprise par cette série. Je ne m’attendais pas à autant de sujets disparates et importants, même si mal traités et vite oubliés. Si vous avez envie de tenter cette série, je vous conseille d’enfiler vos lunettes de l’humour au millième degré avant !

N'hésitez pas à partager cet article !Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

6 thoughts on “[Actu Série] Insatiable

  1. Avec le synopsis, j’avais bien l’idée qu’il ne s’agissait pas de grossophobie mais justement plutôt de la dénoncer. Mais avec la polémique, j’avoue que je ne savais pas trop si les gens s’emballaient pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Et évidemment dès qu’il y a polémique la presse s’en donne à coeur joie en jouant les moutons ^^. Cette série me rend curieuse.

Laisser un commentaire