[Actu Série] The tale of Nokdu

the tale of nokdu 4

Un jour Jeon Nok Du est attaqué par une bande d’assassins qui s’en prend à sa famille. Il parvient à s’en débarrasser et en blesse un qu’il suit jusqu’à la capitale. Il s’aperçoit ainsi qu’il s’agit d’une femme qui va le conduire jusqu’au village de veuves où les hommes sont bannis. Afin de déceler la vérité sur son identité et la raison de cet attaque, il se déguise en femme afin d’infiltrer le village. Il y retrouve Dong Dong Ju, rencontrée précédemment à la capitale, qui suit une formation pour devenir gisaeng (courtisane), même si celle-ci ne souhaite pas en devenir une. Jeon Nok Du et Dong Dong Ju vont ensemble tout faire pour éviter leur destinée respective et découvrir la vérité.

the tale of nokdu 1

J’ai découvert avec plaisir ce drama coréen (eh oui, encore un !) qui m’a tenu en haleine pendant pas moins de 32 épisodes durant chacun une trentaine de minutes

Comme je vous l’avais déjà dit dans un précédent billet (voir ici), je me retrouve à vraiment préférer les dramas historiques aux dramas se déroulant à l’époque moderne. Je pense aussi que la raison est très simple : la Corée possède une culture riche qui nous est totalement inconnue et il est clair que je suis vite embarquée par ces époques que je découvre avec leurs coutumes et des costumes absolument magnifiques à chaque fois. La condition de la femme est bien souvent abordée et c’est souvent très bien fait. Le personnage féminin se retrouve à se démener dans un monde d’homme, allant jusqu’à parfois se travestir en homme comme ici… Mais aussi l’inverse !

the tale of nokdu 2

En effet, dans ce drama, NokDu va se fondre dans le village des veuves en se déguisant en femme pour mener à bien sa mission et tenter de récolter des informations. Vous vous doutez que cela permet pas mal de quiproquo et de situations burlesques

Encore une fois, comme dans I will never let you go, mon personnage préféré s’est révélé être un personnage assez fort et arrogant que les rôles principaux déteste… Est-ce que cela reflète notre différence de culture ?

J’ai trouvé le personnage principal mignon et adorable… mais comme un enfant ! Peut-être que c’est pourtant le genre d’homme qui fait rêver les coréennes : les vrais gentils et courageux ?

J’aime beaucoup aussi, mais j’avoue que j’ai davantage été séduite par le personnage un peu plus tordu, ténébreux et parfois cruel… Peut-être que cela en dit davantage sur moi que je ne le voudrais ! Je l’ai pourtant trouvé très touchant et il se prend quand même de sacrés revers après de magnifiques déclarations d’amour… 

Par ailleurs, le personnage principal féminin m’a souvent agacée. Elle-aussi est torturée, mais j’ai trouvé qu’elle avait aussi un côté cruel un peu trop caché ! (notamment avec mon petit chouchou, soyons clairs !)

Le tout s’articule dans des histoires politiques intéressantes avec des secrets royaux à découvrir et cela m’a beaucoup plu. J’ai aussi bien aimé la fin et la conclusion de l’histoire !

Conclusion

The tale of Nokdu a été une agréable surprise, même si je n’ai pas été aussi embarquée que dans certains dramas. Les personnages principaux masculins m’ont globalement beaucoup plu et c’est l’une des choses les plus importantes dans un drama, avouons-le. J’ai aimé le côté historique, les complots, les travestissements d’homme en femme et réciproquement qui amènent quiproquo, secrets et situations burlesques. Les épisodes sont assez courts car de 30 minutes donc on ne voit pas le temps passé. Je vous le recommande donc chaudement aux amateurs de dramas historiques coréens !

the tale of nokdu 3

 

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*