Grim Lovelies, Tome 1 de Megan Shepherd

Anouk envie le « Joli Monde », celui des humains, avec ses belles voitures et ses tenues à la mode, un monde où les gens sont libres d’aller et venir, et de tomber amoureux. Malheureusement, tout cela lui est inaccessible, car elle n’est pas humaine. Anouk est née animal et a été transformée en jeune fille par la sorcière Mada Vittora, qui a fait d’elle sa domestique. Derrière les murs de sa prison parisienne, elle mène une morne existence, entre balai et casseroles. Mais lorsque sa maîtresse est découverte gisant dans une mare de sang, Anouk et ses amis s’empressent de fuir avant d’être accusés du crime. Le monde extérieur tant fantasmé devient un lieu hostile. La société secrète de magie, « la Haute », s’est déjà lancée à leurs trousses, tandis que s’engage une course contre la montre pour garder apparence humaine. Car si Anouk et ses amis échouent à prolonger le sortilège qui les a transformés, ils perdront tout. S’ils y parviennent, des pouvoirs insoupçonnés pourraient s’ouvrir à eux.

Auteur: Megan Shepherd

Edition : Castelmore

Date de sortie : 14 août 2019

Prix : 16.90 € voir sur Amazon

410 pages

 

 

ce que j'en pense 2

Une bonne lecture jeunesse pleine d’action…

Mon avis

J’ai débuté ce roman comme un récit destiné aux jeunes adultes pour finalement découvrir qu’il semble plutôt cibler les lecteurs un peu plus jeunes.

De ce fait, j’ai beaucoup apprécié l’univers, mais je ne l’ai pas trouvé assez développé. Maintenant, s’il est en effet destiné à un public jeunesse, alors c’est tout à fait logique.

J’ai tout de même trouvé que le début était un peu long à démarrer. Cependant, le dénouement est par la suite rempli d’action et on plonge dans un rythme haletant qui ne faiblit pas avant la fin.

Les personnages sont intéressants, mais peu attachants et leur sort m’était du coup globalement indifférent. Cependant, j’ai apprécié que même les personnages ennemis soient aussi intéressants que nos héros favoris. Il y a une petite romance que j’ai trouvée très ténue et peu fondée, entre l’amitié et l’amour, ce qui peut aussi convenir à un public très jeune.

Le scénario est globalement facile et prévisible, et je pense que je ne suis tout simplement plus la cible de ce genre de lecture ! Je m’attendais à une histoire aussi complète et bien ficelée qu’Everless, qui me semble pourtant cibler le même public, et ça n’est pas du tout ce que j’y ai trouvé. D’ailleurs, l’auteure n’hésite pas à imaginer le pire pour ses personnages et elle est loin d’être tendre avec eux. J’ai eu beaucoup de mal avec la fin car l’auteure utilise pour moi une certaine facilité scénaristique

La couverture est cependant absolument magnifique et en fera très certainement craquer plus d’un !

Conclusion

Grim Lovelies a été globalement une bonne lecture pour moi, même si j’en attendais plus. J’aurais apprécié un plus grand développement de l’univers et des personnages qui m’ont malheureusement laissée un peu indifférente. J’ai trouvé la fin vraiment facile et je ne suis pas certaine de lire le second tome.

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *