In My Mailbox #141 : Dimanche 16/12/2018

in my mailbox

Rendez-vous livresque hebdomadaire permettant de partager nos acquisitions de la semaine.

Lire ou Mourir s’occupe de la gestion des In My Mailbox français 🙂

In My Mailbox : Service-presse

la déréliction de la chaussette trouée

Depuis que l’air est devenu irrespirable, les gens ne sortent plus de leur appartement. Les portes des immeubles sont scellées, tel l’entrejambe d’une chrétienne prémaritale.Alors Vincent, programmeur, occupe ses journées de lignes de code, de sandwichs lyophilisés et de porno sur le web.Sa vie est insipide.
Jusqu’au jour où apparaît sur son écran un message gouvernemental. Roulements de tambours et musique à crissement, sa vie bascule. L’acharnement ubuesque qu’il a donné pendant tant d’années à maintenir sa vie dans la banalité la plus inintéressante vole alors en éclat. La prison le guette, les cyber-terroristes l’espionnent. C’est la merde.


In My Mailbox : Achats

Salifie est soumise à une nouvelle épreuve pour devenir reine. Elle doit accueillir et s’occuper dans les règles de l’art du duc de Galois, un capitaine entouré de mystère dont on raconte qu’il hait les humains.

Orphéa débarque sur un drakkar en Norvège au IXème siècle, alors que le roi et ses troupes s’apprêtent à partir en guerre. Dernière étape avant que les soldats ne prennent la mer : les prêtresses-voyantes doivent contacter les dieux pour s’assurer que le raid sera victorieux. Malheureusement, les Yeux du Dragon, les cristaux magiques qui assurent la connexion avec Odin et Freyja, sont introuvables ! Pour faire revenir la chance et apaiser le roi, ébranlé par ce mauvais présage, Orphéa doit absolument retrouver les pierres… et pour cela, elle pourra compter sur l’aide d’une jeune prêtresse et de ses deux petites sœurs, toutes trois bien déterminées à aider leur peuple !

Adèle est un cheval presque comme les autres : elle est née avec une corne sur la tête, mais dans la ferme où elle habite, aux côtés de Toto la tortue à deux pattes et du chien aveugle, personne ne fait attention à cette particularité. Tous ces animaux issus de refuges ont été recueillis par Norbert, fermier au grand cœur, qui vit seul avec sa fille, Julie. La vie souriait déjà particulièrement aux Bontemps, quand Norbert gagne le plus gros prix à la loterie. Leur réussite finit par attirer les convoitises, on cherche à quoi elle pourrait tenir. C’est un enfant qui découvre le pot aux roses : Norbert abrite (sans le savoir) une licorne, évidemment responsable de leur bonheur ! La licorne nie : elle est un cheval normal et est en plus anti-magie !

Et vous, qu’avez-vous ajouté à votre pile à lire cette semaine ?

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *