La déréliction de la chaussette trouée de Geoffrey Marchand

Depuis que l’air est devenu irrespirable, les gens ne sortent plus de leur appartement. Les portes des immeubles sont scellées, tel l’entrejambe d’une chrétienne prémaritale. Alors Vincent, programmeur, occupe ses journées de lignes de code, de sandwichs lyophilisés et de porno sur le web. Sa vie est insipide. Jusqu’au jour où apparaît sur son écran un message gouvernemental. Roulements de tambours et musique à crissement, sa vie bascule. L’acharnement ubuesque qu’il a donné pendant tant d’années à maintenir sa vie dans la banalité la plus inintéressante vole alors en éclat. La prison le guette, les cyber-terroristes l’espionnent. C’est la merde. Dystopie drôle et crue, La Déréliction de la Chaussette trouée propose une réflexion cynique sur la génération Y au travers d’une société cyber dépendante.

Auteur: Geoffrey Marchand

Edition : Inceptio

Date de sortie : 28 novembre 2018

Prix : 18,90 € voir sur Amazon

298 pages

 

ce que j'en pense 2

Geoffrey Marchand, ou l’art de la comparaison qui interpelle…

L’histoire

Dans ce roman, nous suivons Vincent, programmeur, qui vit dans un univers où l’air est devenu irrespirable. Personne ne sort plus de chez soi et tout se fait par internet… Toute sa vie change le jour où il apprend que l’un de ses cousins inconnus est décédé. Il va alors, de fil en aiguille, être confronté au cyber-terrorisme

Mon avis

J’ai plutôt bien aimé ce roman qui m’a à la fois interrogé et fait sourire…

L’univers raconté est franchement intéressant, et permet à l’auteur de questionner notre mode de vie actuel et notamment notre rapport aux nouvelles technologies. Où cela va-t-il s’arrêter ? Va-t-on aussi finir par ne plus sortir en restant branché H24 ?

Je dois avouer que le protagoniste est trop souvent totalement perdu et peu sur de lui, ce qui peut en agacer certains… Cependant, je pense que ce personnage principal est justement nécessaire, il permet de montrer à quel point on peut devenir dépendant d’un système, mais aussi et surtout, de ses habitudes.

La plume de l’auteur est très originale. Geoffrey Marchand pratique avec brio l’art de la comparaison qui questionne et il n’hésite pas à interpeller directement le lecteur, quitte à parler de façon très crue, histoire de le garder bien concentré dans son récit. Ce roman est quelque peu déroutant et m’a demandé une bonne part de concentration car il contient beaucoup de réflexions profondes disséminées au cours de l’histoire… Un grand nombre de messages sont véhiculés dans ce roman, et je ne me risquerai pas à en établir la liste, de peur d’en oublier. Cependant, j’ai été fascinée d’observer les différentes manières employées par l’auteur pour nous faire passer tous ces messages…

Enfin, je dois dire que j’ai été conquise par la vision décalée de l’auteur, les petites touches d’humour, mais aussi par cette nouvelle façon d’écrire une dystopie… C’est très différent des autres romans du même genre que j’ai pu découvrir, et j’ai adoré ce côté-là, même si je n’ai pas été plus convaincue que ça par les dernières lignes… qui demandent une suite !

Conclusion

La déréliction de la chaussette trouée est un roman original et parfois cru, porteur de réflexions profondes qui questionnent notre situation actuelle. Il s’agit là d’une dystopie comme vous n’en avez jamais lu pour sur !

bonne lecture notation

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *