La lanceuse de couteaux d’Eve Borelli

La lanceuse de couteaux

Cette histoire, c’est l’histoire de Siloé, qui ne voit plus la magie du cirque dans lequel elle a grandi et le quitte pour de mauvaises raisons mais qui en chemin, apprendra à faire ses propres choix et à définir ses envies personnelles. C’est l’histoire d’une indépendance progressive, piquée d’embûches, d’amitié et d’amour. Siloé est orpheline de mère et vit dans le cirque familial, entourée par toute une galerie de personnages atypiques. Mais la jeune fille rêve d’être lanceuse de couteaux, ce que son père lui refuse obstinément. La voilà donc qui décide de rallier un cirque concurrent pour – enfin – essayer de faire ses preuves…

Auteur : Eve Borelli

Edition :  Charleston

Date de sortie :  20 mars 2018

Prix :  18 € voir sur Amazon

377 pages

lectrice charleston

ce que j'en pense 2

Une quête d’identité jusqu’au bout de l’enfer… 

L’histoire

Dans ce roman, nous suivons Siloé qui a grandi dans un cirque, mais n’y a pas encore réellement trouvé sa place. Alors qu’elle rencontre le beau et ténébreux Rafaël, elle décide de le suivre même si cela signifie quitter sa troupe, sa famille pour rallier le cirque sanglant. A la recherche d’elle-même, elle va devoir traverser l’enfer pour enfin découvrir qui elle est vraiment.

Mon avis

J’ai été dès le départ happée par le récit. Le fait que l’on suive deux cirques différents m’a directement attiré car ça n’est pas vraiment habituel dans mes lectures.

Siloé est un personnage fort qui va se perdre dans les méandres de son identité. Protégée et au sein des gens qu’elle considère comme sa famille, elle n’a jamais rien connu d’autre que le cirque nuageux et Bowie, son meilleur ami. Alors, lorsqu’elle rencontre le beau Rafaël qui symbolise l’audace, la nouveauté, le danger, la tentation, l’amour, elle ne peut que succomber et le suivre, dans le simple but de voir où cela la mènera. Siloé va alors vivre une sorte de quête initiatique dont elle ne ressortira par indemne.

J’ai beaucoup aimé les différents personnages de ce roman qui sont tous singuliers et bien développés. Je me suis attachée à chacun d’entre eux. On se senti plutôt bien au départ, au sein de la petite famille du cirque nuageux et l’ambiance est de plus en plus dérangeante à mesure que l’on avance dans l’histoire.

Eve Borelli signe avec La lanceuse de couteaux un roman sur la quête d’identité, le passage à l’âge adulte, mais aussi des thèmes bien plus durs que je ne peux dévoiler sans spoiler le livre !

Ce roman m’a à la fois enchanté et effrayé, j’ai adoré et détesté en même temps. L’une des thématiques abordée est révoltante, dérangeante et ça secoue un peu. On est face à un roman très surprenant avec un rythme très fluctuant. Je ne m’attendais vraiment pas à ça !

L’intrigue est habilement ficelée et Eve Borelli réussit à nous surprendre à plusieurs reprises. La descente aux enfers est progressive, on la voit venir, mais on espère toujours que cela va se passer autrement.
Siloé passe d’une fin d’adolescence assez naïve à un statut de femme forte, assumée et déterminée. J’ai adoré suivre cette transformation. Siloé en vient à vivre sa passion à fond, quitte à s’oublier elle-même au passage.

Conclusion

La lanceuse de couteaux met en scène une héroïne qui tombe tout droit en enfer, mais en revient plus belle, plus forte et plus grande que jamais. Le récit est poignant, bouleversant et Siloé, comme le lecteur, n’en ressortent pas indemnes. Je ne peux que vous recommander chaleureusement ce roman qui m’a vraiment bouleversé à plusieurs reprises au cours de ma lecture !

très bonne lecture notation

N'hésitez pas à partager cet article !Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

Laisser un commentaire