La parade des enfants perdus de Pam Jenoff

1944, Allemagne nazie, Noa, 16 ans, découvre un wagon contenant des dizaines de bébés juifs, en partance pour les camps, la plupart morts de froid. Bouleversée, elle enlève l’un des survivants et trouve refuge dans un cirque itinérant. Son directeur, Herr Neuhoff, s’engage à l’accueillir ainsi que son soi-disant petit frère à une condition : qu’elle maîtrise le trapèze volant en équipe avec Astrid, trapéziste juive.
Dans cette guerre où chaque faux pas peut s’avérer fatal, Noa et Astrid doivent apprendre à se faire confiance en dépit de leurs terribles secrets.

Auteur : Pam Jenoff

Edition :  Michel Lafon

Date de sortie : 3 octobre 2019

Prix : 20,95 € voir sur Amazon

318 pages

 

Je remercie Michel Lafon pour l’envoi de ce roman

ce que j'en pense 2

Un coup de cœur pour ce roman plein d’émotions au cœur de la seconde guerre mondiale !

Mon avis

Dans ce roman, nous suivons deux jeunes femmes durant la période de la seconde guerre mondiale. La première, c’est Astrid, alias Ingrid, qui est une jeune femme juive mariée à un officier allemand. La seconde est Noa, une jeune hollandaise à l’histoire de vie difficile qui va tout faire pour sauver un bébé juif…

J’ai adoré ce roman dans lequel les chapitres permettent d’alterner entre les deux personnages principaux. Ceux-ci sont vraiment bien développés et je m’y suis beaucoup attachée.

Côté intrigue, il faut savoir que cette histoire est issue de faits réels. Par exemple, Noa sauve un bébé juif d’un wagon rempli de ces derniers, plus ou moins morts de froid… et il est vrai que les allemands avaient aussi réalisé ce genre d’horreur. J’aime beaucoup la façon d’aborder cette période clé de notre histoire dans ce roman. On ne tombe pas dans les descriptions atroces ou horribles. C’est la plupart du temps assez subtil, ce qui vous laisse tout le loisir d’imaginer ce que l’on devine après la fameuse phrase « il a été mis dans un wagon vers l’est ».

Mais encore…

Les deux personnages se retrouvent dans un cirque itinérant, autour d’une même discipline exigeante : le trapèze. J’ai adoré découvrir l’univers du cirque dans ce contexte de seconde guerre mondiale. C’est un point de vue original et ça m’a beaucoup plu. De plus, j’ai adoré Noa et Astrid. Toutes les deux ont leurs particularités et ces deux femmes sont très fortes. J’ai aussi beaucoup apprécié l’évolution de leur relation au fil des événements et des révélations.

La plume est fluide et agréable et j’avoue avoir dévoré ce roman en deux jours sans m’en rendre compte, tant j’avais envie de savoir la suite ! La fin m’a vraiment brisé le cœur car je ne m’y attendais pas du tout, malgré le prologue assez explicite…

Conclusion

J’ai eu un réel coup de cœur pour La parade des enfants perdus qui a su me faire passer par beaucoup d’émotions différentes. En effet, j’ai été fascinée par le cirque dans cette période si particulière de seconde guerre mondiale et vraiment horrifiée par certaines scènes. Je reste très marquée par la force de Noa et Astrid. La fin m’a tout particulièrement brisé le cœur : même si l’on pouvait s’y attendre, je n’avais vraiment pas envie d’y croire, jusqu’au bout…

coup de coeur notation

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :