La tête sous l’eau d’Olivier Adam

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte. Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier :  » On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar.  » Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n’en avions pas terminé.

Auteur : Olivier Adam

Edition :  Collection R

Date de sortie :  22 novembre 2018

Prix : 16 € voir sur Amazon

224 pages

 ce que j'en pense 2

Un dernier coup de cœur en 2018 !

L’histoire

Dans ce roman, nous suivons une famille détruite par la disparition de la sœur aînée. Tout évolue lorsqu’on la retrouve…mais tout n’est pas fini pour autant !

Mon avis

J’ai adoré ce livre plein de finesse et rempli d’émotions, le tout agrémenté d’une plume fascinante. J’ai été happée dès les premières pages du récit.

Durant ma lecture, je me suis sentie emportée par un tourbillon d’émotions et je suis ressortie de cette histoire un peu hagarde, comme hébétée par une si belle lecture.

C’est dur, c’est poignant, mais c’est aussi beau car très bien écrit. C’est une histoire terrible qui pourrait motiver un très bon thriller, mais ce roman n’a pas cette prétention. En effet, ici, on est dans l’après. On va donc plutôt comprendre les terreurs, les traumatismes, la reconstruction de toute la famille, et pas uniquement de l’adolescente concernée.

Enfin, on est dans un roman young adult d’une qualité rare et on va y aborder plusieurs thèmes très importants à l’adolescence comme l’amitié, l’autonomisation-individuation, l’orientation sexuelle, la place dans la famille…

Conclusion

La tête sous l’eau a été un véritable coup de cœur pour moi. Ce roman m’a réellement fascinée et surprise, j’ai adoré ! Je ne peux que vous recommander ce roman, porteur de beaux messages et rempli d’émotions fortes !

coup de coeur notation

un petit mot pour la fin 2

 Je peux pas imaginer ma vie sans toi. Même si c’est bien ce qui se passe en ce moment. Et ça ne ressemble à rien. Sans ta bouche, ton rire, tes yeux, tes mains, rien ne ressemble à rien. Sans tes mots à mon oreille, rien ne ressemble à rien. Et moi non plus je ne ressemble à rien. Tu me verrais. Ma gueule de déterrée. Ma gueule de tristesse. Tu me manques. Et moi ? Je te manque ? Comment tu respires sans moi ? M’en veux pas, mais j’espère que la réponse c’est : mal. J’espère que tu es au fond du trou. C’est dégueulasse, hein ? Si je t’aime, je devrais souhaiter ton bonheur. Mais ce que je veux, c’est le nôtre, de bonheur. Un bonheur à deux. Sinon autant crever.


Les vagues sont hautes ce soir. Elles me frappent, me rouent de coups, s’abattent sur moi avec toute la brutalité nécessaire. À cet instant c’est exactement ce que j’attends d’elles. Qu’elles m’assomment. Me foutent la tête sous l’eau. Me passent au Karcher. Me nettoient de fond en comble. Et finissent par m’effacer tout à fait. Remis à neuf, essoré, liquidé.

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *