Le colis de Sebastian Fitzek

le colis instagram

Psychiatre, Emma Stein a été victime d’une agression nocturne dont elle s’est miraculeusement sortie. Depuis, elle vit recluse dans sa maison, de peur de croiser à nouveau la route de ce psychopathe que la presse a surnommé le Coiffeur. Un jour, son facteur lui demande d’accepter un colis pour l’un de ses voisins. Emma connaît tous ceux qui habitent dans sa rue. Or, jamais elle n’a entendu parler de cet homme…

Auteur: Sebastian Fitzek

Edition : L’Archipel

Date de sortie : 6 mars 2019

Prix : 22 € voir sur Amazon

320 pages

ce que j'en pense 2

Un roman angoissant…

L’histoire

Dans ce récit, nous suivons Emma, une jeune psychiatre qui vit recluse chez elle depuis une agression. Un jour, le facteur lui confie un colis pour un voisin inconnu…

Mon avis

J’ai plutôt bien apprécié ce thriller qui m’a vraiment angoissée du début à la fin. Je ne savais pas du tout vers quoi l’histoire se dirigeait de par le résumé très court et c’était pour le mieux. J’ai vraiment ressenti le stress lié à un thriller psychologique !

Côté personnages, j’ai évidemment adoré suivre une psychiatre totalement remise en question. Cette histoire va flirter sans cesse au niveau de la frontière entre folie et réalité. Est-ce que les événements décrits sont réels ou le fruit d’une personnalité paranoïaque ? Nous n’aurons la réponse qu’à la toute fin ce qui apporte un suspense considérable tout au fil de l’histoire !

De plus, côté psychiatrie, je dois dire que la plupart des remarques sont souvent pertinentes et réalistes, ce qui m’a vraiment encouragé à continuer dans ce thriller.
J’ai aussi aimé le fait que les chapitres soient courts. Cela rythme considérablement le récit et permet des rebondissements à foison.

Enfin, j’ai apprécié le fait de ne pas avoir vu venir la conclusion de toute cette histoire qui ne se déroule finalement que sur une assez courte période. Cependant, j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de rebondissements dans les toutes dernières pages et je commençais à m’agacer… Arrivée à 20 pages de la fin, je voulais enfin savoir ! Par contre, la conclusion m’a semblé un peu irréaliste, c’était peut-être un peu trop gros dans la façon de faire. Mais bon, après tout, pourquoi pas.

Conclusion

Le colis est un thriller psychologique qui m’a angoissé tout au long de ma lecture. Flirtant entre folie et réalité, la psychiatre est totalement remise en question et le lecteur ne sait alors plus à qui il peut réellement se fier… La conclusion est inattendue, bien qu’un peu irréaliste à mon goût. J’ai en tout cas dévoré ce roman en quelques jours, tant le suspense était au rendez-vous.

notation à découvrir

un petit mot pour la fin 2

La plupart des gens considèrent le sommeil comme le petit frère de la mort. Pourtant, il est son plus grand adversaire. C’est la fatigue, et non le sommeil, qui constitue le fer de lance des ténèbres éternelles. Elle est la flèche que la Faucheuse nous tire dessus d’une main sûre, soir après soir, et que le sommeil tente de toutes ses forces de nous extraire, nuit après nuit. Hélas, cette flèche est empoisonnée, et même si les flots de nos rêves s’efforcent d’évacuer son venin, une lourdeur demeure toujours en nous. Plus on vieillit, plus on a de mal à se lever frais et dispos chaque matin. Les capillaires de notre existence sont imbibés d’encre noire telle une éponge jadis immaculée, mais qui absorbe chaque nuit un peu plus. Les rêves colorés et joyeux de jadis se transforment en reflets déformés et cauchemardesques, jusqu’à ce que le sommeil finisse par perdre pour de bon son combat contre la fatigue et nous laisse un jour glisser, exténués, dans un néant sans rêve.

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

2 thoughts on “Le colis de Sebastian Fitzek

  1. J’ai lu Passager 23 de cet auteur, il y a quelques mois. J’ai également trouvé que la fin était « too much ». Il se passait trop de choses en trop peu de temps, et c’était pas très subtil. Tu as lu d’autres choses de lui ? C’est peut-être sa marque de fabrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *