Le secret le plus sombre de Carla Buckley

le secret le plus sombre

Eve Lattimore n’a pas une vie facile. Son mari travaille à plus de 15 000 kilomètres de chez eux, la laissant seule avec une adolescente et un petit garçon malade. Tyler est né avec un xeroderma pigmentosum, également appelé la maladie des enfants de la lune : une exposition de quelques secondes seulement au soleil peut avoir des conséquences fatales pour lui. Eve a donc fait ce que toute mère ferait : elle a transformé sa maison en forteresse. Chaque jour, elle observe le soleil se lever et se coucher, et surveille attentivement son fils. Les amitiés s’étiolent, son mariage vacille. Sa fille traverse une mauvaise passe mais refuse d’en parler. Pourtant, Eve espère que ce n’est qu’une question de temps avant que les médecins ne trouvent un remède miracle, et que leur vie reprenne tranquillement son cours. Jusqu’à ce qu’une nuit, elle prenne une terrible décision qui va tout bouleverser…

Auteur : Carla Buckley

Edition :  Charleston

Date de sortie :  28 août 2018

Prix : 22,50  € voir sur Amazon

 460 pages

lectrice charleston

ce que j'en pense 2

Un thriller qui nous montre jusqu’où une mère pourrait aller pour protéger son enfant…

L’histoire

Dans ce roman, nous suivons une famille bien particulière. En effet, Ève a clairement mis sa vie sur pause depuis la naissance de son fils Tyler, atteint d’une maladie rare et incurable : le xeroderma pigmentosum (aussi appelé maladie des enfants de la lune). Elle a tout fait pour que la maison familiale soit une vraie forteresse impénétrable par les UV. Cette forteresse n’aura pas su retenir son mari, David, qui travaille à des milliers de kilomètres de là et ne revient que certains week-end… Sa fille aînée, Mélissa, traverse une adolescence perturbée. Tout bascule dans cette petite famille en une nuit lorsqu’un drame arrive à Eve et qu’elle va devoir prendre la plus horrible des décisions…

Mon avis

Le résumé m’avait déjà beaucoup attiré. La maladie des enfants de la lune est trop peu connue et je me doutais que l’on allait nous dépeindre un personnage maternel très particulier. Et je n’ai pas été déçue !

Tout le récit tourne autour des événements de cette fameuse nuit et tout s’intrique au sein de personnalités très particulières. Ève a un côté très obsessionnel pourtant nécessaire selon elle, à la survie de son fils. En effet, Tyler risque de très graves lésions s’il se retrouve exposé aux UV pendant quelques secondes… Pour protéger son enfant, Ève est prête à tout, vraiment à tout. Et elle le prouvera dans ce récit.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Tyler qui est bien plus profond qu’il n’y parait au premier abord. Atteint d’une maladie incurable, il n’est pas si innocent qu’il le laisse croire et porte aussi une certaine noirceur en lui. Chacun des personnages, chaque personnalité, se révèle au gré du récit. A chaque fois, on peut découvrir une petite part d’ombre chez chacun et on en vient alors à douter de tout. Cela est rendu possible par le changement régulier du personnage suivi ! On découvre alors avec facilité les petits secrets des uns et des autres…

En effet, Carla Buckley arrive à nous faire douter au gré du récit sur tous ces personnages auxquels on s’attache petit à petit. L’intrigue est menée telle que l’on doute même des faits que l’on a pu découvrir en début de roman à cause de l’évolution des personnages de cette histoire.

Mais encore…

J’ai trouvé qu’il y avait un certain suspense, même si au bout d’un moment, le récit tourne un peu en rond. On a tout de même hâte de savoir comment va se terminer le roman et on ne peut clairement pas le lâcher avant la dernière page tournée car, avec tant d’ombres chez des personnages si particuliers, tout est possible !

Du côté de la maladie, j’ai beaucoup aimé la description du xeroderma pigmentosum qui est très fidèle. L’auteure met bien en scène les nombreuses difficultés liées à cette maladie et surtout le handicap qu’elle produit. C’est une partie que j’ai beaucoup apprécié car c’est traité avec rigueur et justesse. De plus, à la fin de l’histoire, on ne peut s’empêcher de sourire devant la note d’espoir donnée face à cette maladie…

J’avoue avoir été un peu surprise par la fin. Je m’imaginais tellement de scénarios différents et rocambolesques que la fin m’a paru presque trop simple, mais c’est aussi là tout le talent de l’auteure ! J’ai trouvé la fin plutôt juste et belle, et il ne pouvait en être autrement avec un roman Charleston !

Conclusion

Carla Buckley met en scène dans ce roman des personnages attachants et hauts en couleurs chez qui l’on découvre petit à petit une partie sombre absolument glaçante. On découvre alors que rien n’est plus redoutable que les membres d’une famille soudée qui ferait tout, absolument tout, pour se protéger l’un l’autre. J’ai beaucoup aimé ce roman qui m’a tenu en haleine jusqu’à la fin. De plus, j’ai beaucoup aimé la façon d’évoquer le xeroderma pigmentosum, et surtout je ne peux qu’applaudir l’auteure pour la belle note d’espoir donnée à la fin.

bonne lecture notation

N'hésitez pas à partager cet article !Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

2 thoughts on “Le secret le plus sombre de Carla Buckley

Laisser un commentaire