Les faucons de Raverra, tome 1 : La sorcière captive de Melissa Caruso

les faucons de raverra tome 1 instagram

La magie est peu fréquente dans l’Empire raverrain, et ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés : repérés dès l’enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons. Zaira a évité ce sort ; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l’Empire tout entier. Amalia Cornaro n’était pas destinée à devenir Fauconnière. Héritière d’une puissante famille, érudite, elle vit dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l’héritière et la sorcière en une alliance improbable. Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d’une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent…

Auteur: Mélissa Caruso

Edition : Bragelonne

Date de sortie : 19 juin 2019

Prix : 18.90 € voir sur Amazon

640 pages

 

ce que j'en pense 2

Un nouveau coup de cœur !

L’histoire

Dans ce roman, nous suivons Amalia, une jeune femme issue de la haute bourgeoisie dans un univers emprunt de magie. En effet, elle va rencontrer par hasard Zaira qui est une sorcière de feu. Elles vont alors toutes les deux se retrouver liées pour la nation raverraine en tant que faucon et fauconnière et vont donc être embarquées dans des conflits politiques fascinants…

Mon avis

J’ai adoré cette histoire dès le premier chapitre !

Les personnages sont très singuliers et attachants. Nous suivons l’histoire du point de vue d’Amalia et donc la plume peut parfois paraître un peu soutenue, sans forcément utiliser de mots pompeux. C’est tout à fait logique car la jeune fille a une certaine éducation et un certain charisme. On sent réellement la rigidité de son éducation et ça pèse d’ailleurs beaucoup sur son évolution et ses décisions. Sa mère n’a pas toujours été tendre et leur relation est d’ailleurs très intéressante.

L’univers m’a énormément plu. Nous découvrons Eruvia et ses différents empires. J’aime toujours débuter par une petite carte qui place les lieux dont on parlera ensuite. Cet univers comporte de la magie, mais surtout celle-ci est divisée en différentes formes : l’alchimie, la vivomancie, la façonnerie et la sorcellerie. J’espère que ça sera encore plus développé dans les deux prochains tomes de cette trilogie car ça m’a beaucoup intéressé !

De plus, l’intrigue est très habilement ficelée. On se retrouve dans un univers aux enjeux politiques importants. De par sa position, Amalia nous entraîne au cœur des complots entre les différents empires et le danger est omniprésent. J’ai adoré cette partie stratégique, mais aussi les nombreux rebondissements et le suspense qui en découlent !

J’ai adoré la façon d’écrire de l’auteure. Nous suspectons tout le monde d’absolument tout. Durant ma lecture, je n’ai osé me fier à personne, pensant détenir la vérité. Et pourtant, j’ai été largement surprise par le dénouement !

Enfin, je préciserais qu’on se retrouve face à une petite romance. Ça n’était pas indispensable, mais ça reste compréhensible. De par son rang, Amalia est largement courtisée et je pense qu’il est logique que l’auteure ait pensé à une petite romance au cours de cette histoire.

Conclusion

Ce premier tome des faucons de Raverra a été un coup de coeur pour moi. Il s’agit d’une trilogie dont le second tome est prévu pour septembre 2019. Je pense que vous ne mesurez pas encore mon impatience ! J’ai vraiment hâte d’en apprendre davantage sur cet univers et de retrouver ces personnages auxquels je me suis tant attachée ! 

coup de coeur notation

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

One thought on “Les faucons de Raverra, tome 1 : La sorcière captive de Melissa Caruso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*