Mores, Tome 1 : Genèse de G.A. O’Neill

mores t1

Elle est belle, elle est jeune, elle s’appelle Charly et c’est l’un des meilleurs flics du 36 quai des Orfèvres.
Sa vie bien réglée vacille lorsque le cadavre du Président de l’Assemblée Nationale est retrouvé dans un club très spécial : Le Mores.
Cette affaire, qui touche les plus hauts sommets de l’état, met son patron sous pression. Charly et son coéquipier Anthony découvriront que Mores est bien plus qu’un club libertin et tenteront de percer le secret de son mystérieux tenancier philanthropique.


Auteur : G.A. O’Neill

Edition : MA Next Romance

Date de sortie : 3 juillet 2017

Prix : 16,90 € voir sur Amazon

216 pages

Je remercie la maison d’édition pour l’envoi de ce roman.

ce que j'en pense 2

Attention, ce roman n’est pas à mettre entre les mains des plus jeunes !

Une bonne enquête sur fond d’érotisme…

L’histoire

Dans ce roman, nous suivons Charly, jeune flic sur Paris, qui oscille entre son métier et les clubs libertins. Tout bascule le jour où l’on retrouve un cadavre au Mores (un club libertin) qui n’est autre que le président de l’assemblée nationale. Cette enquête va alors emmêler la profession de Charly avec sa vie privée…

Mon avis

Je dois avouer que j’avais un peu peur de ce roman car je ne suis pas forcément friande de littérature érotique en général, mais j’aime aussi me tromper.

Le début commence très fort avec une scène particulièrement osée qui nous plante le décor. Cependant, j’ai beaucoup aimé le côté policier du roman. On ne tourne pas qu’autour des scènes de sexe et c’était vraiment appréciable. Le meurtre est assez mystérieux et, même si l’issue est peu originale, le récit nous réserve quelques rebondissements et c’est plus qu’appréciable dans une enquête!

Charly est un personnage fort et indépendant qui n’a pas froid au yeux. Au début du roman, j’avoue avoir quelque peu levé les yeux au ciel en pensant un « ça y est ça recommence » à chaque fois qu’elle était amenée à baisser sa petite culotte. Cependant, cette impression est bien vite passée car on nous explique que sa nymphomanie plutôt explicite au début du roman lui vaut surtout des consultations chez un psy. Et j’ai beaucoup aimé cet aspect-là. J’avais vraiment peur que l’on banalise et que les plus jeunes d’entre nous pensent que certaines de ses actions ou que certaines scènes de sexe (genre, par exemple, seule dans les toilettes du commissariat !) relevaient d’une sexualité « normale » dans le sens « habituelle ». Eh non. Là, on nous démontre que ça ne l’est pas et que Charly aimerait bien davantage contrôler ses pulsions.

A partir de ce moment-là, je n’ai pu qu’apprécier l’enquête, me concentrant sur les différents suspects et les galipettes de notre chère héroïne m’ont paru quelque peu secondaires. J’ai vraiment été surprise et j’ai passé un bon moment de lecture !

Conclusion

Un roman érotique original mêlé d’une enquête policière. Un roman court qui m’aura surprise jusqu’à la fin !

bonne lecture notation

N'hésitez pas à partager cet article !Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

One thought on “Mores, Tome 1 : Genèse de G.A. O’Neill

Laisser un commentaire