Rendez-vous au crépuscule de Tetsuya Sano

Connaissez-vous la maladie de la  » luminite  » ? Cette maladie rare affecte peu d’individus sur Terre. Le corps de ceux qui en sont atteints brille quand il est éclairé par la lumière de la lune… Takuya ne s’y était jamais intéressé plus que ça… Mais quand un jour, il se retrouve à devoir rendre visite à Mamizu Watarase, une de ses camarades de classe hospitalisée, son quotidien en sera changé à jamais. Lui-même endeuillé par la perte d’un proche, Takuya va se prendre d’affection pour la jeune fille, et décider de l’aider à réaliser ses rêves… Pourtant, les jours lui sont comptés, car d’après les médecins, son espérance de vie est déjà dépassée. Combien de temps encore pourra vivre la lycéenne ?

Auteur : Tetsuya Sano

Edition : 
Akata

Date de sortie : 19 mars 2020

Prix : 14.99 € voir sur Amazon

224 pages

Vidéo bientôt sur ma chaîne

ce que j'en pense 2

Une belle réflexion sur la perte d’un être cher et le processus de deuil…

Mon avis

Dans ce roman, nous suivons le jeune Takuya qui se retrouve à devoir rendre visite à une camarade de classe hospitalisée qu’il ne connait pas.  En effet, Mamizu est atteinte de la luminite, une maladie qui éclaire sa peau comme une luciole à la lueur de la lune. ⁠À cause de cette maladie, Mamizu se retrouve condamnée à mourir jeune. On n’a pas de remède et on ne lui prodigue que des soins palliatifs et des traitements expérimentaux.

J’ai trouvé ces deux personnages principaux bien développés notamment au niveau de leur personnalité et leur relation est vraiment progressive. Takuya, qui est déjà en deuil depuis quelques années avec le décès de sa grande soeur, va peu à peu sortir de son isolement et de son chagrin au contact de Mamizu. En effet, celle-ci rédige une liste des choses qu’elle aimerait faire avant de mourir et c’est à Takuya de tenter les expériences… À son contact, il va réapprendre à vivre.

Forcément, l’issue de cette histoire ne peut pas être joyeuse et on a diverses réflexions autour de la perte d’un être cher et du travail de deuil en lui-même. D’ailleurs, on va retrouver dans ce roman diverses façons de réagir à un deuil et on va même aborder habilement le thème du suicide à l’adolescence. On n’en fait pas trop, et ça n’est pas superficiel pour autant.

J’ai beaucoup apprécié ce roman et on sent vraiment que l’auteur est issu de la culture japonaise. En effet, j’ai ressenti une certaine différence dans la façon d’appréhender les relations entre les personnages. J’ai trouvé qu’il y avait plus de distance, plus de respect, de pudeur même que dans les relations que l’on a l’habitude de suivre dans les romans occidentaux. La culture japonaise transparaît dans cette relation assez particulière entre les deux protagonistes.

Enfin, j’ai apprécié la note d’espoir de la fin avec une envie farouche de vivre qui est présentée et amenée d’une façon tout à fait intéressante. L’histoire ne se termine pas sur une note dépressive et dans ce genre de roman, ça a vraiment son importance.

Conclusion

J’ai beaucoup apprécié ma lecture de Rendez-vous au crépuscule et la façon d’aborder les thèmes de la maladie, de la mort d’un proche et du deuil. Je n’ai pas été très surprise par les événements ou l’intrigue, mais j’ai beaucoup aimé les réflexions proposées. Un roman à découvrir lorsque le moral est bon.

notation à découvrir

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*