The Kingdom de Jess Rothenberg

Nous sommes sublimes. Nous n’élevons jamais la voix. Nous devons toujours vous être agréables. Nous ne disons jamais non, à moins que vous ne le vouliez. Vos désirs sont des ordres. Votre bonheur est notre bonheur. Ana, mi-humaine, mi-robot, est l’une des sept hybrides conçues pour divertir les visiteurs du parc d’attractions Kingdom, petits comme grands. Sa vie prend cependant un autre tournant quand elle est accusée d’avoir assassiné Owen, l’un des membres du personnel. Commence alors un procès haletant, où la vérité n’est pas forcément celle que l’on croit…

Auteur : Jess Rothenberg

Edition :  Casterman

Date de sortie : 4 mars 2020

Prix : 16.90 € voir sur Amazon

405 pages

 

Vidéo bientôt sur la chaîne

ce que j'en pense 2

Une dystopie questionnant les émotions robotiques…

Mon avis

Dans cette histoire, nous suivons Ana, une hybride mi-humaine mi-robot qui vit en tant que princesse dans un parc d’attraction. On la découvre au gré d’un procès pour meurtre d’un employé du parc…

J’ai bien aimé ce roman qui nous embarque dans un univers très fermé. On est quasiment en huis clos avec cet univers très intéressant qui se limite globalement au parc. On ne sait strictement rien du monde extérieur, comme Ana. Et c’est un peu dommage, je pense que ça aurait été pertinent d’en savoir davantage pour voir si leur vision est si erronée que ça. J’en ai conclus personnellement que le monde extérieur ressemblait beaucoup au nôtre, mais sans réellement de preuves.

En effet, Ana et ses soeurs hybrides, princesses du parc, sont totalement endoctrinées à travailler pour ce parc en tant qu’image de marque. Elles accueillent les visiteurs, les divertissent et les guident et il est important qu’elles ne sachent rien de l’extérieur.

L’intrigue est plutôt intéressante. Elle mêle des thèmes importants avec les lois de la robotique, les émotions et l’âme chez les hybrides, mais aussi le côté endoctrinement et écologie. En effet, on va aussi se retrouver face à des animaux hybrides qui sont créés sur le modèle des espèces disparues… 

Pourtant, j’ai trouvé que le tout manquait de profondeur et qu’on aurait pu aller plus loin sur la plupart des thèmes abordés. C’était sympathique, divertissant, et bien rythmé, mais on aurait pu aller plus loin. J’ai trouvé que le rythme était soutenu grâce aux formats différents et aux temporalités différentes au gré du récit. En effet, on oscille entre le présent avec un procès actuel pour meurtre et deux ans avant ce procès pour tenter de comprendre ce qu’il s’est réellement passé et comment on a pu en arriver ça. C’était assez prévisible, mais ça se lit vite.

Conclusion

J’ai passé un agréable moment de lecture avec The Kingdom qui aborde des thèmes importants comme les lois de la robotique, les émotions et l’âme des robots, mais aussi l’écologie. C’était assez rythmé, même si ça manquait un peu de profondeur à mon goût.

bonne lecture notation

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

One thought on “The Kingdom de Jess Rothenberg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*