Un(e)secte de Maxime Chattam

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours. Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante. Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

Auteur : Maxime Chattam

Edition :  Albin Michel

Date de sortie : 30 octobre 2019

Prix : 22.90 € voir sur Amazon

480 pages

 

 

ce que j'en pense 2

Une histoire palpitante qui donne la chair de poule…

Le récit

Dans ce roman, nous suivons Atticus qui fait partie de la police, mais aussi Kat qui est détecte privée. Ces deux personnages principaux vont s’alterner au gré des chapitres et mener deux enquêtes assez différentes au premier abord, pour mieux se retrouver par la suite… Ils vont en effet alors être embarqués dans des affaires sordides et effrayantes inexplicables

Mon avis

J’ai été vraiment surprise par l’emprise de ce roman sur moi et par le nombre de fois où je me suis grattée ou simplement passée la main dans les cheveux pour vérifier qu’aucune arachnide ne s’y trouvait… 

Il faut dire que le prologue est vraiment convaincant et l’on ne peut que s’identifier à cette vieille dame qui ne se doute de rien… Bref, tout tourne autour des insectes et c’est vraiment terrible, même pour ceux qui ne sont pas phobiques !

L’histoire m’a totalement happée et j’ai beaucoup apprécié les différentes descriptions qui m’ont enfin fait frissonner ! (ce que j’attendais avec impatience, mais en vain, dans Le signal l’an dernier…)

Il faut dire que j’ai beaucoup apprécié les deux personnages principaux que j’ai trouvé très originaux, atypiques, singuliers et que j’ai donc adoré suivre. J’ai tremblé pour eux et j’ai vraiment craint le pire jusqu’au bout, ne voyant pas comment l’histoire pouvait effectivement bien se finir.

D’ailleurs, la fin m’a un peu surprise par sa rapidité, la conclusion m’a parue presque trop facile, mais en même temps, je n’en vois pas d’autre !

Mais encore…

Le pire réside peut-être dans les remerciements de l’auteur car celui-ci démontre en quoi son histoire est vraiment bien documentée et surtout… réaliste ! Et c’est bien ça le pire. Tant que l’histoire reste une totale fiction, alors ça va… Mais la portée écologique est assez bien exploitée et en devient donc réaliste !

Côté intrigue, j’ai trouvé que cette fois-ci Maxime Chattam savait doser entre des moments d’action et de suspense et des rebondissements assez bien maniés.

Enfin, je précise que j’ai majoritairement « lu » ce roman dans sa version audio sur Audible et j’imagine que la voix de l’interprète permettait d’assombrir encore plus l’ambiance. J’ai lu certaines parties directement dans le roman, mais j’ai écouté la plupart alors je ne peux pas dire si j’aurais eu la même impression de noirceur en lisant totalement le récit.

Conclusion

Un(e)secte est un roman terrifiant avec un message écologique intéressant et empreint d’une bonne dose de réalité. J’ai passé un très bon moment de lecture, c’était si horrifiant que ça m’a clairement démangé tout au long de ma lecture… Il est certain que je ne regarderai plus les insectes de la même façon pendant un bon moment !

très bonne lecture notation

About

Lectrice depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de lancer mon blog en mars 2015 et ma chaîne BookTube en août 2016 que j'administre à côté de mon travail (interne en psychiatrie).

View all posts by

2 thoughts on “Un(e)secte de Maxime Chattam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*