Dullahan de Marine Kelada

La légende du Dullahan hante les contrées les plus sauvages d’Irlande. On raconte que le cavalier sans tête erre dans la nuit, armé de son épée et de son fouet de vertèbres, semant la mort sur son passage. Mais ce n’est qu’une histoire… Pourtant, cette nuit-là, lors d’un camping sauvage dans les montagnes de Killarney, la vie de Mila vire au cauchemar. La légende devient réalité. Mila est enlevée par le Dullahan et emmenée dans un château plongé en 1601. Prisonnière, elle ne peut lui échapper vivante. Pour survivre et gagner sa liberté, elle n’a pas le choix : elle doit se faire passer pour une jeune femme du début du 17e siècle et remonter aux origines de la macabre légende…


Auteur : Marine Kelada

Édition :  Auto-édition

Date de sortie : 15 juin 2021

Prix : 9.90 € voir sur Amazon

                   286 pages

Vidéo à venir sur ma chaîne

ce que j'en pense 2

Synopsis

Dans cette histoire, nous suivons la jeune Mila qui fait du camping avec ses amis durant les vacances d’été dans les montagnes irlandaises… Alors qu’elle s’éloigne doucement du groupe, le Dullahan apparaît sur son grand cheval noir, le cou sanguinolent, et la kidnappe. Il l’emmène alors dans son château, bloqué en 1601. Mila va alors devoir découvrir ce qu’il s’est passé pour que la malédiction frappe cet homme de plein fouet.⁠

Mon avis

J’ai totalement adoré ma lecture. On plonge, tête la première (sans mauvais jeux de mots), dans l’histoire du Dullahan, sévissant dans les montagnes irlandaises. J’ai apprécié les deux personnages principaux. Mila est forte et intéressante après un premier instant normal de panique. Elle ne s’en laisse pas conter et reste courageuse. Elle ne tombe pas non plus directement sous le charme du beau Kian et reste un moment terrorisée. Kian, quant à lui, reste sanguinaire et dangereux tout en gagnant peu à peu notre affection. On tombe clairement dans une revisite d’une romance à La Belle et la Bête, mais je dois avouer que le manque d’une tête, le côté sanguinaire maudit et le paysage irlandais donnent une plus value non négligeable.⁠

J’ai adoré le dénouement et l’explication finale de la malédiction que j’avais un peu vue venir. Je n’ai cependant pas été déçue, je n’avais pas besoin d’être surprise tant j’étais déjà absorbée dans l’histoire ! Enfin, la qualité de ce roman auto-édité est au rendez-vous et je ne manquerai pas de lire les autres romans de l’auteure que je compte suivre de très très très près !

Conclusion

Dullahan a été un gros coup de cœur pour moi et je ne suis pas prête d’oublier Kian et Mila de sitôt ! J’ai hâte de l’oublier un peu pour pouvoir le relire… ! ⁠

coup de coeur notation

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :